10 Phrases qu'on ne veut plus entendre

6



Tous les galériens de la reproduction vous le diront, le plus compliqué à gérer dans le parcours vers la parentalité, c'est les autres. On est sans cesse jugés et blessés. Généralement sans mauvaise intention, certaines phrases sont encore plus difficiles à entendre que d'autres ! Voici mon best-of !

1. "Alors, et vous c'est pour quand ??"

Bon ça c'est la base, mais à la rigueur tout le monde ne sait pas que vous galérez depuis quelques années. Mais quand vos proches sont au courant, il arrive encore quelque fois que l'on vous lance sur le sujet... Je n'ai qu'un conseil : si le couple a envie d'en parler, il n'attendra pas que vous leur posiez la question pour partager leur parcours... S'ils n'en parlent pas... Il y a des chances qu'ils n'en ont pas envie. Alors patientez...


2. "Vous y pensez trop !"

C'est une des pires phrases, que je ne supporte plus d'entendre personnellement. J'ai juste envie de leur dire "Ta G*****" ! Evidemment on y pense, mais comme on pense à racheter du gel douche, à poster sa déclaration d'impôts et à téléphoner à mamie pour sa fête. Oui on y pense. On y pense quelques jours avant ses règles en se demandant si on n'a pas de symptômes. On y pense lorsqu'on a mal au ventre et qu'on se demande si ce n'est pas une bonne nouvelle. Mais notre vie ne s'arrête pas, on ne se lève pas en pensant "bébé", on ne mange pas "bébé", on ne bosse pas "bébé", on ne dort pas "bébé"... Et même si penser très fort à avoir un enfant suffisait pour bloquer la conception, les contraceptifs n'existeraient pas...


3. "Il doit y avoir un blocage, non ?"

C'est la deuxième phrase que je ne supporte plus. Lorsque les gens savent que vous essayez d'avoir un enfant, tout le monde y va de son diagnostic forcément. Et généralement, ils pensent tellement fort que vous avez un blocage, qu'ils arrivent à vous faire douter. Avec chéri nous avons eu cette période, où les gens sont tellement sûrs que c'est dû à un blocage ou parce que "vous y pensez trop" (on en vient toujours au même), qu'ils vous mettent en compet' l'un avec l'autre pour trouver LE coupable dans le couple. ("Et non Ahaha ! J'ai une TUMEUR ahah ! C'est pas un blocage niark niark." Oui, vous en arrivez à ce point....) Vous avez donc plutôt intérêt à être armés pour affronter ça et ne pas laisser votre couple s'effondrer dans ce parcours.



4. "Nous aussi on galère, ça fait 3 mois qu'on essaye et toujours rien !"

#LOL je dois rajouter quelque chose ou ce n'est pas la peine ?? Bon d'accord allez, "Oh làlà ma pauvre ça doit être dur !! Et tellement long ! 3 mois ??!"


5. "Je connais des amis, une fois qu'on leur a dit que c'était mort, et bien c'est venu tout seul !"

Re-sous-entendu du "c'est un blocage" "vous y pensez trop". Chaque couple est différent ok, il n'y a pas de raison, normalement, qui expliquent que ça ne fonctionne pas. Pas la peine de nous expliquer que le voisin du cousin de votre beau-frère a aussi eu du mal et comment au bout de 10 ans ils ont finalement adopter. Ça part d'une bonne intention, vraiment, mais ce n'est pas la peine de nous expliquer tout ça...



6. "Oh làlà j'en peux plus de mon (ma) fils (fille) ne fasse pas ses nuits !"

Et moi je donnerai toute ma chair pour connaitre "l'horreur" d'un enfant qui ne fait pas ses nuits, d'un enfant qui n'est pas propre, qui ne sait pas encore se tenir assis "alors qu'il a déjà 8 mois ! Tu te rends compte?". Non.... Mais j'aimerai bien ...



7. Vouloir nous rassurer sur les fausses-couches "Au moins vous savez que ça marche !"

En fait c'est presque pire. On se dit ça pour se rassurer. Mais on sait que si ça ne tient pas, toute PMA ne servira à rien. Parce que quand ça ne prend même pas au moins, vous savez que les FIV peuvent vous aider. Mais quand ça ne s'accroche pas ... On ne peut rien pour vous. Au delà du choc lorsque vous vous rendez compte que votre taux HCG est en chute libre. Que vous ne pouvez rien y faire. Et que c'est répétitif. Gardez espoir 



8. "Vous êtes jeunes, vous avez encore le temps !"

Oui on est jeunes certes, mais justement ! Déjà on ne va pas vers le bon #commeonditchezmoi donc vu le temps qu'on met heureusement qu'on s'y est pris tôt ! Et oui on est jeunes mais on voulait être parents avant nos 25 ans...! Remarquez, maintenant, on veut juste être parents...!


9. "Vous ne devez pas le vouloir beaucoup puisque vous avez d'autres projets"

Nan mais TA G*****  !!!!!! Sérieusement ?! Excusez-moi de ne pas arrêter de vivre ! #lesgenssontcontradictoires Forcément la vie continue, alors on fait construire, on se marie et on fait d'autres projets. Sinon on devient fous et on en pense plus qu'à ça, évidemment.



10. "Oh et puis si ça marche pas, vous pourrez adopter !"

Celle-ci c'est cadeau ! On commence à l'entendre... Comprenez qu'avant d'arriver à cette étape, on a envie de tout essayer pour connaître les joies de la grossesse... Parce que c'est encore une étape l'adoption...






En tout cas j'envoie tout mon courage à tout ceux qui sont aussi en galèrent, surtout n'hésitez pas à ajouter vos phrases dans les commentaires... Plus on est de fous...!

Bises à tous !


Illustrations : Jeveux1bébé.com : le blog d'une ancienne-galérienne qui illustre avec énormément d'humour le parcours semé d'embûches de beaucoup de couples dans mon (notre) cas. Je vous le conseille à 2000% ! 


6 commentaires

  1. Coucou, très bel article! Mais du coup, on dit quoi à des parents qui sont en attente de l'annonce d'un heureux événement et qui galèrent?
    Pcq j'imagine même pas comment ça doit être lourd d’entendre tout ça, mais quand on a dans notre entourage un couple comme celui décrit et qu'on en parle, que peut-on dire à la place? Bises, Sam de https://consommerautrement.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne question ! A mon humble avis si le couple a envie de vous en parler il le fera... Sinon c'est qu'il ne faut pas forcément lancer le sujet... Ou parler de sa propre expérience et appréhender la réaction... Tout dépend du couple et de son état d'esprit :)
      Bises <3

      Supprimer
  2. Ton article est excellent. Comme tu le sais nous aussi on est passé par des années de galère avant d'avoir noter puce auprès de nous. Et OUI, j'ai quasiment entendu toutes ces phrases pourries pendant cette période ! Des fois les gens ferait mieux de se taire, car c'est une souffrance incroyable que de ne pas voir son désir d'être parent voir le jour. Et ce par quoi il faut passer dans l'espoir qu'un jour ça vienne est vraiment difficile. Tu sais, je garde en souvenir un ticket d'attente de la PMA car ça me permet de me souvenir ce par quoi on passer, et aujourd'hui je le vois un peu comme un porte bonheur. C'est bête mais c'est comme ça. En tout cas, courage <3 Si un jour tu veux parler en privée n'hésites pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots ma belle !! Effectivement ça finit par marcher pour beaucoup alors on ne perd pas espoir ! Nous allons commencer les FIV prochainement...
      Mais je ne pense pas continuer cette discussion ici :)
      Grosses bises ma belle <3

      Supprimer

© My Fair Jenny. Design by MangoBlogs.