PHASE 1 : LA DÉCOUVERTE

C'est avec surprise et angoisse je dois le reconnaître, que nous avons appris la veille de Noël, qu'un petit être venait de s'installer au creux de mon ventre et qu'il allait désormais changer notre vie. Avec mes antécédents et nombreuses "fausses-joies" nous ne nous sommes pas enflammés dès le début et avons préféré patienter tranquillement avant de se projeter dans cette nouvelle vie.

Les semaines passaient...

Nous avons fait une 1ère échographie mi-janvier, l'échographie de datation afin de vérifier que tout allait bien et estimer la date de conception et donc, d'accouchement.

Il est très difficile de vivre tout ce chamboulement quand finalement on n'est plus préparée à ça, et que nous envisagions très bien (mais vraiment très bien), la vie sans enfant.

PHASE 2 : LA DÉPRESSION ET LES ANGOISSES


C'est à partir de cette échographie, à 8SA, que les vomissements ont aussi fait leur apparition. La poitrine se met à gonfler et doubler de volume *wouw on se calme là dedans!* et toute vie sociale devient complètement inexistante.

Ma nièce vient de naître et je suis au bout de ma vie. Je vomis tous les jours, matin ou/soir, aucun aliment autre que les pâtes, le riz et les pommes de terre *et les croques Mcdo* ne passent, mes cheveux se transforment en botte de paille, ma peau devient soudainement hyyyyyper sèche (moi qui ai toujours eu la peau trèès grasse...), et je ne peux pas sortir de chez moi, excepté certains jours entre 11h et 16h, lorsque ça va à peu près.

Dur.

Ajoutez à cela les hormones qui avaient littéralement décidé de faire n'importe quoi, et vous obtenez un femme-zombie dans un corps de vache allaitante, complètement déprimée et immobilisée dans son canapé. Un bon-heur ce 1er trimestre ...!


Début février, nous avons pu faire l'échographie du 1er trimestre aux alentours de la 12ème SA. Et là... Tout change. Quelle émotion...! Nous voyions clairement ce petit être, si petit et qui avait déjà bien changé ...! Et qui surtout, n'arrêtait pas de bouger dans tous les sens *tu m'étonnes que je vomisse!* ^^ Un moment incroyable, nous aurions voulu le regarder pendant des heures !

Après cette 1ère échographie "officielle" qui nous a confirmé que tout allait bien et que "c'était bel et bien parti!" nous avons commencé à réaliser et l'annoncer à nos proches.

PHASE 3 : LE CHANGEMENT


Les angoisses et l'appréhension s'estompent petit à petit, je crois que Chaton y est pour beaucoup... Il a toujours les bons mots, il sait me réconforter quand ça ne va pas, et est très attentionné. Aux petits soins physiquement et moralement, il est parfait !

J'ai aussi pu commencer à discuter avec des jeunes mamans amies qui me rassurent aussi et dans lesquelles je me retrouve beaucoup. Les hormones semblent se stabiliser côté émotion, les vomissements et nausées deviennent moins fréquents et il nous reste encore 5 mois pour nous préparer. Je crois que la nature est bien faite pour ça :)

Le deuxième trimestre semble donc commencer plus sereinement...!

Si vous avez ou êtes dans le même cas que moi, je serai ravie de lire vos expériences et votre ressenti en commentaire ou en message privé.

Je vous embrasse,

Jenny.

[Maternité] Découverte & 1er trimestre

5


Pour cet article que l'on appellera de parenthèse ou de mise en situation, je vais revenir sur ces deux dernières années, celles qui ont suivies mes derniers articles finalement et qui ont été un tournant dans ma vie.

Je vous avais laissés en avril 2017, presque qu'un an après mon mariage, avec un début de réflexion qui ne s'est lui, pas arrêté là. Les mois qui ont suivi ont été assez compliqués. J'ai fait en quelque sorte un burn-out post mariage, où je me rendais compte que la vie que je menais à ce moment-là, n'était pas vraiment la vie dont je rêvais. Le mariage a été le point de départ, ajoutez à cela les difficultés pour avoir un enfant et de fait, toutes les démarches qui suivaient, la pression sociétale et familiale. J'étais prise dans un espèce de tourbillon de vie, dicté par la société, et accompagné par mon entourage, qui ne me ressemblait pas et qui finalement, m’entraînait dans une vie où je me suis perdue, étouffée et noyée.



Puis un jour j'ai repris mon souffle.

Et je savais que je ne pouvais plus faire semblant. Que si ma vie devait s'arrêter à ce moment-là, j'avais tellement de regrets. J'ai alors pris une décision qui a été le départ de cette nouvelle vie à laquelle j'aspirais : j'ai divorcé. C'est en rompant ce dernier engagement (qui avait finalement été celui de trop), que j'ai ensuite rompu tous les autres engagements qui me liaient et m'empêchaient de vivre ma vie : j'ai vendu ma maison et j'ai démissionné.

Je me suis alors retrouvée sans plus aucune attache. Libre de tout engagement, tout contrat et toute obligation.

Un sentiment de liberté. Uniquement. Libre. Un nouveau souffle, clair et dégagé.



Quelques semaines après ma séparation, j'ai commencé à discuter avec "mon fantasme" comme j'aimais l'appeler. Un homme que j'ai toujours trouvé très attirant physiquement, et avec qui j'avais quelques points communs. Je le connaissais depuis 10 ans (puisqu'il est pompier avec mon papa), mais nous n'avions jamais réellement discuté tous les deux de façon sérieuse et approfondie. Nous nous croisions, nous plaisantions sans le cacher sur notre attirance mutuelle et cette "impossibilité d'être ensemble" de part nos conjoint(e)s respectifs et nos façons de vivre, aux antipodes l'une de l'autre.

Et je reste persuadée que rien n'arrive par hasard, et que c'était sans doute le bon moment pour lui et moi. Tous deux (très) fraîchement séparés, nous nous sommes découverts et la vie a fait ce qu'elle semblait avoir décidé pour nous deux.



Nous étions dans cette optique de liberté et je l'avoue, du plaisir d'être ensemble, après toutes ces années à plaisanter sur le sujet.

Notre passé médical, nos vies passées et notre âge, nous amènent à voir la vie peut-être différemment, à nous recentrer sur ce qui est essentiel pour nous, et ce qui suffit à notre bonheur.

Aujourd'hui nous habitons un petit appartement avec jardin, à 700m de la mer, qui n'est certes pas très grand mais qui ne nous ruine pas chaque mois et qui nous permet de pouvoir voyager régulièrement.

Nous avons investi ensemble dans un camion que nous avons aménagé, et qui nous permet de partir très souvent, à moindre frais, et de continuer de profiter de ce sentiment de liberté absolue dont nous avons besoin tous les deux.



Côté boulot, je n'ai pas repris de travail avec un contrat, puisque je profite de cette période pour réaliser un des projets qui me tenait à cœur, et me lancer à mon compte en tant que graphiste / illustratrice. Je suis ainsi indépendante et peux travailler de chez moi, sans réelle contrainte.

Je me suis débarrassée de tout ce qui m'encombrait et ne garde aujourd'hui que le strict minimum. Rien de superflus. Juste l'essentiel. Et je ne me suis jamais sentie si bien. Il n'est plus concevable pour nous de retomber dans ce piège de surconsommation et surstockage inutile.

Nous sommes finalement ce que l'on appelle aujourd'hui, des minimalistes, et ne faisons uniquement les choses dont nous avons envie, et plus "pour faire plaisir" ou parce que "c'est comme ça qu'il faut faire".



Et c'est de cette façon que le blog va continuer, avec également une nouvelle catégorie qui va faire son apparition, puisqu'il me reste encore une chose à vous dévoiler... RDV sur ma page Facebook et Instagram d'ici quelques jours !

Je vous embrasse,

Jenny.


Crédit GIF : Giphy

Comment & pourquoi j'ai décidé de changer de vie

9


Je suis tellement, mais tellement contente de me reconnecter à nouveau sur ce petit blog que j'aime tant, de prendre plaisir à valider les nouveaux commentaires, à constater que vous êtes toujours près de 400 à le visiter chaque jour, alors que cela fait 2 ans que je n'ai plus publié d'articles...!

Aujourd'hui je vous annonce officiellement que ce blog va reprendre du service cette année, avec quelques changements évidemment, car vous imaginez bien qu'en deux ans il s'est passé tout un tas de choses...!



Et en me reconnectant aujourd'hui, je relis les tentatives de retour écrites au long de cette année mais laissées au stade de brouillons et jamais publiées. Car oui blogger me manque ! Prendre et publier de jolies photos me manque, écrire me manque et échanger me manque. J'ai donc essayé de revenir plusieurs fois mais je pense que ce n'était pas le bon moment, ni la bonne façon peut-être. Toujours est-il que maintenant, aujourd'hui et à cet instant, je me sens prête à partager à nouveau et à continuer d'avancer avec vous, qui avez aussi vieillit grandit pendant ces 2 ans...!

Je reviendrai dans un article (un seul et unique) qui vous informera en détails de ces 2 années passées, les changements ainsi que les étapes qui ont faites aujourd’hui "ma nouvelle vie", car je ne me vois pas non plus tout vous "balancer" à la figure sans explications, car vous ne comprendrez sûrement pas comment j'en suis arrivée là, ni pourquoi, et c'est important pour moi de vous expliquer ma démarche, à vous qui prenez le temps de me lire à nouveau...!


J'espère donc que vous serez aussi ravies que je le suis de vous retrouver, et je vous dis à très vite pour cet article parenthèse, qui me permettra d'enfin vous dévoiler les nouveautés et changements pour la suite du blog !

Je vous embrasse,

Jenny.

Crédit photo : Freepik
Gif : Giphy


I am baaaaack (mais un peu différente) !

2

© My Fair Jenny. Design by MangoBlogs.