Organiser l'arrivée d'un bébé lorsqu'on est minimaliste, c'est souvent compliqué car on a vite peur de se retrouver submergé et enseveli sous les achats inutiles et encombrants. Et bien entendu on ne peut pas compter sur les enseignes pour faire nos choix, car les professionnels du marketing sont très forts pour nous convaincre que tout est indispensable et absolument nécessaire pour que bébé soit heureux.

Or les premiers mois, les seules choses dont bébé a véritablement besoin c'est :

- de l'amour
- manger
- dormir
- s'habiller
- être propre

A partir du moment où ces besoins sont respectés, je pense que le plus dur reste de catégoriser l'indispensable du superflus. En réalité, bébé peut dormir presque n'importe où, il ne se servira pas de ses doudous ou jeux avant un certain temps, et ne se souciera pas d'avoir un tipi trop canon dans sa chambre, parmi les tonnes et les tonnes de vêtements. (Bon ok souvent ça fait plus plaisir aux parents...).

Notre appartement reste un petit appartement, parfait pour une vie à deux, mais qui n'était pas prévu pour accueillir un bébé en tout cas si rapidement. Ce type d’événement est déjà un tel chamboulement que j'ai peur que l'on se retrouve envahis par les affaires de bébé, et que notre équilibre minimaliste soit perturbé, en plus de nos nuits.



J'ai donc potassé sur le net, sur Youtube, Pinterest pour réduire les achats de bébé au minimum indispensable, et ne pas acheter de choses qui s'avèrent finalement inutiles. En comparant tous les avis de mamans, j'ai croisé toutes les infos et voici donc, notre "liste de naissance" minimaliste.

PRODUITS DE SOIN :

- 1 tétine
- 2-3 serviettes à capuche (pour la sortie de bain)
- Baignoire pour bébé
- Aspirateur nasal
- Brosse/peigne pour cheveux
- Coupe-ongles
- Savon bébé

ALLAITEMENT AU BIBERON :

- 10 bavoirs
- 2 biberons + 2 tétines
- Lait en poudre

CHANGER LES COUCHES :

- Cotons ou lingettes lavables
- Couches naissance (jetables au moins au départ...)
- Liniment
- Matelas à langer

VÊTEMENTS :

- 10 bodys
- 10 pyjamas
- 2 gilets
- 2 bonnets
- 2 couvertures
- 2 gigoteuses
- 1 manteau
- 5 langes

MEUBLES :

- Transat / tapis d'éveil ou plaids épais
- Table à langer

JOUETS :

- Doudou

VOYAGE / TRANSPORT :

- Sac à langer
- Cosy (qui servira de lit les premiers mois)
- Lit parapluie
- Siège auto
- Poussette



Cette liste peut encore évoluer mais je pense que pour les premiers mois, elle sera suffisante. Évidemment en fonction de bébé, nous devrons l'adapter, notamment pour les produits soins, le changement de couches et les vêtements.

A toutes les mamans, pensez-vous que j'oublie des choses ou au contraire que la liste peut encore être réduite ??

Je ferai sûrement une mise à jour quelques mois après la naissance, avec l'expérience, pour confirmer ou faire des changements suite à l'arrivée de bébé.

Bises à toutes !

Jenny.





Crédits Photos :
v.ivash via Freepik
[Maternité] La liste de naissance minimaliste

1


Ça y est le deuxième trimestre est terminé et je suis entrée dans le 3ème et dernier trimestre de cette grossesse. Dans moins de 3 mois nous allons enfin rencontrer le petit être qui se cache dans mon ventre, et nous sommes très impatients...

Ce deuxième trimestre a plutôt bien commencé, les antihistaminiques ont été très efficaces contre mes vomissements, et ma forme est presque revenue à la normale ! On fait le bilan ensemble sur ce 2ème trimestre !



LES SYMPTÔMES


> FIN DES VOMISSEMENTS


Ils étaient quand même beaucoup plus rares (1 à 2 fois par semaine seulement) jusqu'à la moitié du 5ème mois. Puis je suis partie en vacances, et j'ai pris les antihistaminiques non-stop pendant 15 jours. Je n'ai vomi qu'une fois ! En rentrant je n'en avais plus et je me suis dis qu'il fallait que j'essaye de les arrêter définitivement. Et bien je n'ai presque plus vomi depuis ! En tout cas je ne suis plus malade comme je l'étais au 1er trimestre, les nausées ont disparu, et j'ai enfin commencé à réellement apprécier et profiter de cette grossesse.



> FATIGUE


Je me souviens avoir été pas mal fatiguée au 1er trimestre avec des nuits de 10h + des siestes de 3-4 heures tous les jours. Au 2ème trimestre les nuits étaient plus courtes, mais si j'avais la possibilité de dormir dans la journée, j'appréciais beaucoup, même 1 ou 2 heures. J'ai aussi remarqué que j'étais très vite essoufflée et même carrément au bout de ma vie dès que je fais quelque chose (une course, une promenade même courte, le ménage etc.). Je suis très vite épuisée...! Par contre il est vrai que certaines journées j'avais des regains d'énergie venus de je-ne-sais-où et nous avons pu en profiter pour sortir à nouveau et retrouver une vie sociale ! Ah !


> BOURDONNEMENTS DANS LES OREILLES

Ce trimestre a aussi été le point de départ de bourdonnements continus dans l'oreille droite... Gênants plus que contraignants, ils sont non-stop depuis quelques mois !


> REMONTÉES GASTRIQUES

Elles sont restées rares mais j'ai passé quelques soirées à devoir rester assise au moment du coucher à cause des remontées acides et gastriques. Ces soirées-là sont très longues, mais heureusement pour moi ce n'était pas tous les jours !



LES CHANGEMENTS DU CORPS


Ce 2ème trimestre a aussi été celui de la transformation physique. J'avais plus ou moins réussi à stagner niveau poids les trois 1ers mois (merci les nausées et vomissements...). Aussi, j'ai toujours eu un peu de ventre et il est très souvent gonflé après les repas. Avant la fin du 5ème mois, j'ai donc eu du mal à prendre conscience que c'était un bébé qui était dans mon ventre, car j'avais régulièrement le ventre de cette taille avant la grossesse. Mais mon babybump a fini par sortir et il est vrai que maintenant... Je me rends bien compte qu'il est énorme !

Ma peau, mes cheveux et ma pilosité ont été tout chamboulés, mais j'apprécie réellement ces changements, bien plus agréables que d'origine donc je ne vais pas me plaindre :) Dommage que cela revienne à la normale après bébé !

Je me serais bien passée de certains changements par contre, même si je sais que je suis sujette aux vergetures (car déjà quasiment recouverte depuis mes 12 ans), de nouvelles sont apparues là où j'espérais ne pas en voir... ! Mais c'est ainsi, je ne peux qu'essayer de les estomper maintenant, même si je me tartine d'huile, je sais que je risque d'en voir encore de nouvelles apparaître d'ici la fin de grossesse.




BÉBÉ BOUGE !


La 1ère chose qui me marque avec ce deuxième trimestre, c'est que nous avons commencé à sentir bébé bouger... Au départ ce ne sont que de petits coups, comme des vagues, dont on ne sait pas réellement si c'est bébé ou autre chose. Je dois reconnaître que la sensation est très bizarre les 1ères fois et que je ne sais pas trop si c'était agréable ou non. La sensation de savoir qu'un être vivant est là, en train de bouger à l'intérieur de vous est vraiment étrange. Puis les choses se précisent et je dois dire que le 6ème mois est vraiment intense à ce niveau-là ! Le papa ressent lui aussi les mouvements et les coups (surtout le soir pour nous), et c'est un moment très privilégié que nous avons tous les deux avec bébé à ce moment-là.




L'ÉCHOGRAPHIE MORPHOLOGIQUE ET 

RÉVÉLATION DU SEXE


Lors du 2ème trimestre, vous devez également réaliser la deuxième échographie, celle dite de "morphologie". Réalisée entre la 21 et la 23ème SA, nous avons fait la nôtre fin avril. Pendant cette écho, la gynéco vérifie toutes les mesures de bébé pour vérifier qu'il se développe bien et repérer d'éventuelles malformations. Elle dure donc plus longtemps que la 1ère (1h environ selon si bébé est coopératif ou non) et si vous le souhaitez, peut vous révéler le sexe de votre bébé !


Nous avions plus que hâte de faire cette écho pour enfin être fixé à ce niveau, et nous projeter pour le choix du prénom et dans la vie qui nous attend.

Et je dois reconnaître que depuis que nous savons ce que c'est, tout semble plus concret... On commence à visualiser, à imaginer notre future vie à trois de façon beaucoup plus réelle qu'auparavant.

Médicalement parlant tout va bien, bébé est en pleine forme et a bien 5 doigts et 5 orteils à chaque membre !




LE TEST DU DIABÈTE


LOL

J'aurai essayé...! Non pas que nous ayons particulièrement de soucis avec le diabète dans nos familles, mais les mesures de bébé semblant indiquer un "beau bébé", par sécurité, la sage-femme qui me suit, m'a demandé de faire le test du diabète. Pour celles qui ne connaissent pas le principe : vous faites une première prise de sang à jeun au labo, puis vous buvez 75ml d'une solution au glucose, on vous fait patienter 1h pour vous piquer à nouveau, puis une nouvelle heure pour vous piquer une dernière fois. En fonction des 3 taux prélevés, on vérifie que le sucre s'élimine bien dans l'organisme.

Pour ma part, je n'ai jamais réussi à aller au bout de la procédure. Après un premier prélèvement, j'ai ingurgité la solution que j'ai malheureusement vomie au bout de 20 minutes... J'ai donc refait un essai quelques jours après, mais cette fois je l'ai vomie au bout de seulement 10 minutes.


Il existe d'autres solutions pour vérifier le diabète gestationnel, vers lesquelles la sage-femme risque de me diriger. Étant donné que je n'ai pas vraiment de risques et que c'est plus par précaution, il est aussi possible qu'elle me dise de laisser tomber.

Dans tous les cas j'essaye de faire attention à la quantité de sucre que je mange au quotidien.



ET LE PAPA ?


Cela se concrétise pour lui aussi, puisque bébé est très réactif à la voix de son papa (et papa parle beaucoup...!). On discute beaucoup tous les deux de ce qui nous attend et comment nous voyons les choses à l'avenir, et je dois dire qu'il est absolument parfait. Que ce soit avec moi, très attentif et bienveillant, ou lorsqu'on se projette, Chaton est très rassurant et m'apporte toute la sérénité dont je pouvais manquer. Vivre cette grossesse avec lui m'a réellement apaisée, et je me sens tellement chanceuse de l'avoir à mes côtés au quotidien.

J'ai l'impression qu'il vit assez bien cette grossesse de son côté, et qu'il est très serein par rapport aux changements qui nous attendent. Il est aussi très investi et prend part à la moindre décision ou discussion au sujet de bébé. UN A-MOUR !



EN ROUTE POUR LE DERNIER TRIMESTRE...


Il ne nous reste qu'une échographie avant la rencontre officielle, mais aussi tout le reste à préparer. Nous n'avons pas encore commencé les achats (du mal à ne pas être superstitieux...), nous attendons le dernier moment pour tout acheter, bien que la liste soit prête.

Nous n'avons pas encore arrêté de prénom définitif, sans doute la mission la plus dure de cette grossesse ! Quelle responsabilité...!

Les cours d'accouchement ont commencé et nous approchent chaque jour un peu plus de l'échéance ultime...

Je pense bien à celles qui sont dans leurs derniers jours, et celles qui ont accouché récemment, j'espère que tout se passe à merveille pour vous.

Je vous embrasse,

Jenny.

[Maternité] 2ème trimestre : révélation du sexe !

1


Après un petit mois de vacances, je reviens aujourd'hui avec un nouvel article sur la maternité ! Le deuxième trimestre étant terminé, il ne nous reste que trois mois maintenant avant d'enfin rencontrer notre petit bébé, et nous sommes partagés je l'avoue entre profiter de nos derniers moments de vie à deux, et l'excitation d'être trois, à jamais.

En attendant l'article du bilan de ce 2ème trimestre, je voulais traiter avec vous d'un autre sujet, qui reste bien indécis (outre le choix du prénom, mais ça, c'est une autre histoire...), c'est la question du choix des couches.



Dans un soucis de minimalisme, j'aurai envie de me diriger vers les couches lavables, qui semblent aujourd'hui très efficaces. Mais en se penchant sur le sujet, et en y pensant dans tous les sens, il me reste des doutes.

Donc je m'en remets à vous, chères lectrices, et de votre expérience. En espérant que vos retours pourront nous aider à prendre notre décision.

Les couches lavables, c'est quoi ?


Après avoir passé des heures à visionner des vidéos et lire des articles sur le sujet, j'ai trouvé que le principe des couches lavables était vraiment intéressant. Il en existe plusieurs modèles mais globalement le système reste plus ou moins le même.

Les couches tout en un :


Ce sont celles qui ressemblent le plus aux couches jetables. Elles sont constituées de la culotte (à scratch ou boutons) équipée d'une poche imperméable à l'intérieur de laquelle se trouve le tissus absorbant (ou "insert").

Après utilisation :

Ces couches s'utilisent sur bébé, lorsqu'elles sont sales, on remplace l'intégralité de la couche par une nouvelle et tout se lave en même temps. Vous pouvez même jeter les selles directement dans vos toilettes pour n'avoir vraiment aucun déchet !

Chez certaines marques, l'absorbant est distinct et est à insérer dans la poche imperméable avant utilisation (comme sur les images ci-dessus).

L'avantage : 

- Pas ou peu de préparation
- Simple à utiliser pour tout le monde (crèche, famille, etc.)

Inconvénient :

- 1 utilisation = 1 lavage (ces couches auront une durée de vie plus courte car l'ensemble sera à remplacer lorsque la couche sera usée par les lavages à répétition)



Les couches à assembler :



Sur le même principe que les précédentes, à la différence que la culotte, la poche et l'absorbant sont séparés.

Une fois utilisée, vous jetez la chose à la poubelle ou dans vos WC, mettez l'absorbant à laver et pouvez réutiliser la poche imperméable et/ou la culotte !


L'avantage indéniable c'est que vous ne remplacez que l'absorbant en cas de petit pipi, ou juste l'absorbant et la poche imperméable en cas de besoin mais utilisez la culotte plusieurs fois avant de la laver. Vous avez ainsi besoin de moins de culottes et pouvez simplement racheter poches imperméables et absorbants supplémentaires si besoin.

L'avantage :

- Plus économique (moins de culottes à acheter au départ, et possibilité de ne racheter que des poches imperméables et des absorbants si usées ou manquants)
- Plus hygiénique (vous ne lavez que ce qui est sale)
- Les culottes peuvent être utilisées 2 ou 3 fois avant d'être lavées. Leur durée de vie sera plus longue car moins abîmées par les lavages.

Inconvénients :

- Nécessite de préparer chaque couche une à une avant utilisation
- Plus chères à l'unité

Lorsque vos couches ont été utilisées, vous pouvez les rincer si vous le souhaitez, et les placer dans un petit sac imperméable que vous viderez tous les 1, 2 ou 3 jours selon la quantité de couches totale dont vous disposez, pour les laver.



Les marques proposent également des kits d'essai pour permettre d'essayer les différents modèles sur votre bébé (et voir ce qui lui convient) avant d'investir. Vous avez aussi des packs comprenant des lots complets à des prix préférentiels. Enfin, d'autres accessoires peuvent être achetés indépendamment comme les packs de "voiles protecteurs", des absorbants "spécial nuit", des lingettes lavables, des modèles étanches pour la piscine etc.




Conclusion

Grosso modo voilà le topo. Il existe plusieurs marques qui se distinguent dans le domaine des couches lavables, notamment BambinoMio et Hamac pour les plus connues et recommandées je dirai.

Outre ceux des différents modèles, les principaux avantages des couches lavables par rapport aux jetables sont :

- Écologique : moins de déchets...! Pas besoin de jeter des tonnes et des tonnes de couches tous les jours, puisque vous ne jeter que les selles dans les WC, ou éventuellement dans leur petit voile protecteur dans votre poubelle.
- Minimaliste : pas besoin de stocker des paquets et des paquets de couches, ni de vous inquiéter constamment sur votre niveau de stock, puisqu'on tombe toujours en rade les jours fériés lorsque tous les magasins sont fermés :)
- Qualitatif : les couches lavables sont généralement en coton et les absorbants en coton ou en bambou. Aucun produit chimique ou inconnu ne sera en contact avec la peau de votre bébé. Et ça, c'est forcément mieux !
- Économique : si vous avez/voulez plusieurs enfants ! L'investissement (plus lourd au départ...) est largement rentabilisé si vous utilisez vos couches pour votre 2ème enfant et plus !
- Esthétique : ok c'est accessoire, mais les modèles de couches lavables sont juste trop canons !



Inconvénient :

- Certaines crèches refusent les couches lavables
- Gestion des lessives au quotidien (anticipation des temps de séchage, et stocks de couches propres)


Il est vrai que les couches jetables sont plus simples à gérer au quotidien et pour votre entourage. Tout le monde sait comment ça fonctionne, vous les mettez sur bébé, une fois sales, vous jeter le paquet dans la poubelle et le remplacez par une nouvelle. Pas besoin de gérer les lessives (pour ça en tout cas) ni les temps de séchage, ni l'assemblage si vous utilisez les couches à assembler.


Alors... dilemme....

J'ai donc besoin de votre retour et de votre expérience sur les couches lavables et jetables, afin que des vraies mamans, avec de vrais bébés et un vrai quotidien puissent me conseiller objectivement....!

J'espère que vous serez nombreuses à revenir vers moi, car j'ai vraiment besoin de vos lumières !

Je vous embrasse et vous retrouve très vite,

Jenny.







Crédits photos :
Hamac-Paris
BambinoMio



[Maternité] Pour ou contre les couches lavables ?

0


Je l'avoue, une des premières choses que j'ai faites lorsque j'ai su que la grossesse était confirmée et bien partie, c'est me commander un petit Bola de grossesse...

"Un quoi ??"


Le petit Bola est un bijou de grossesse, d'origine indonésienne, et constitué d'une longue chaine ou d'un cordon (qui arrive sur le ventre) et d'une boule étrange qui renferme des micro billes dont le son rappelle les grelots ou les clochettes.



A quoi ça sert ?


Lorsque vous marchez, la petite boule vient rebondir sur votre ventre, et le son est audible par bébé dès sa 20ème semaine. Ce petit bruit va le bercer tout au long de la grossesse, et une fois que bébé sera venu au monde, ce son le rassurerait et l’apaiserait (en lui rappelant les moments où il était encore bien au chaud).




En réalité, je ne sais pas vraiment si cela fonctionne, mais l'idée me plaisait et le son est aussi apaisant pour la maman finalement. D'ailleurs, dès que l'on sort, Chaton ne manque JAMAIS de me demander "Tu as mis ton Bola ??" #tropmignon

Il en existe plusieurs, de plusieurs styles différents et à différents prix. J'ai commandé le mien directement sur le site "Le Petit Bola" et j'en ai reçu un autre par mon amie, qui est très différent et plus coloré (cela permet de les alterner en fonction de la tenue !).



J'ai pu personnaliser les initiales sur les 2 plaques de mon petit Bola et choisir aussi le coloris rose gold, pour en faire un véritable bijoux personnalisé.

Alors à s'offrir ou à se faire offrir, ce bijou sera très apprécié et est une idée très originale et une délicate attention !



Où trouver mon petit Bola :
Le petit Bola : modèle présenté Origine à 65,00 € (reçu sous 4 jours)




Vous connaissez ce bijou ? Avez-vous succombé au petit Bola ? Quelles sont vos conclusions après l'arrivée de bébé ??

Je vous embrasse,

Jenny.
Le petit Bola, bijou de grossesse indonésien

0


A quelques jours de l'échographie du 2ème trimestre, celle dite de "morphologie", c'est surtout celle qui va (enfin) nous révéler le sexe du petit bébé que l'on attend !

Mais si vous êtes impatiente de savoir, comme nous le sommes, il y a de nombreux "signes" qui peuvent vous aider à connaître ce secret, et comme on a tendance à s'y perdre un peu sur le net, je vous ai préparé un petit test hyper simple et rapide qui regroupe les réponses et permettra de vous faire une première idée !

Pour celles qui ont déjà accouché ou qui connaissent le sexe de petit bébé, je serai très curieuse de voir si ces signes se sont révélés corrects !



> La forme du ventre

Sans doute la plus connue ! Si le ventre est arrondi et bas c'est signe d'une fille, s'il est pointu et plutôt haut, c'est un garçon !

> La peau du visage 

Si votre peau est plus grasse que d'habitude, c'est signe d'une fille, si au contraire elle s'assèche c'est plutôt un garçon !

> Les cheveux

Si vos cheveux sont plus secs et ternes, vous attendez sûrement une petite fille, s'ils sont plus brillants et plus beaux, c'est signe d'un garçon.

> Les mamelons

Si vos mamelons restent rosés et petits, c'est le signe d'une fille ! S'ils grandissent et se foncent, c'est signe d'un garçon !

> La température des pieds

Si elle ne change pas, c'est sûrement une petite fille, car si vos pieds ont tendance à se refroidir, c'est signe d'un garçon.

> Les nausées 

Celle-ci reste une des plus discutables... Plutôt propre à la maman et non au bébé ! Mais les croyances laissent penser que si vous avez de fortes nausées matinales, vous attendez une petite fille, mais si vous n'êtes pas sujettes aux nausées, ce serait plutôt un petit mec !

> Les envies

Des envies de sucré annonceraient une fille, celles de salé plutôt un garçon.

> La libido

Si vous vous sentez d'humeur nymphomane coquine pendant la grossesse, on raconte que vous attendez une petite fille, alors que si votre libido reste identique voire en baisse, c'est plutôt un garçon...!

> La pilosité

Si vous vous épilez moins que d'habitude, vous attendez probablement une fille, au contraire, si votre pilosité est ++, vous attendez peut-être un garçon !

> La ligne brune

Cette fameuse "ligne brune" qui peut apparaître sur le ventre pendant la grossesse vous donnerait aussi une indication sur le sexe de bébé ! Si elle dépasse le nombril, c'est signe d'une fille, alors que si elle ne le dépasse pas, c'est un petit mec !

D'autres signes peuvent vous aider, je vous ai tout regroupé dans ce test ! Vous n'avez qu'à entourer les signes qui vous concernent !



Pour faire le test rapidement et dans son intégralité :
Faites une capture écran de l'image ci-dessus (ou enregistrez-la) et modifiez (ou imprimez) pour entourer vos symptômes !

Dernière méthode également, le calendrier chinois, qui selon votre âge et le mois de conception, annoncerait directement le sexe de bébé !



Alors alors ?

Je vous embrasse !

Jenny.


Fille ou Garçon ? Le test pour les impatientes !

1


Il y a quelques années si on m'avait dit que je deviendrai minimaliste, je pense que je vous aurais ri au nez. Avec ma collection de makeup qui débordait littéralement de ma salle de bain, mon dressing infini avec des sacs et des sacs de vêtements stockés, la quantité de paires de chaussures (dont certaines encore avec des étiquettes), sans parler de tout le reste du quotidien : boites, papiers, bibelots, objets en tout genre, ustensiles culinaires et toutes ces choses dont on ne se sert pas mais que l'on garde "au cas où" ou encore parce que "c'est sentimental"...

Lorsque je me suis séparée, il fallait vendre ma maison de plus de 100m². Et donc, il fallait la désencombrer, trier et ranger.

C'est à ce moment-là que ma démarche a commencé.

1. DÉSENCOMBRER & TRIER


La 1ère étape est bien évidemment de trier toutes ses affaires et d'évacuer tout ce qui ne nous est pas indispensable. Ce que l'on garde et que l'on utilise finalement pas ou très peu doit être désencombré : on revend ses fringues et chaussures sur Vinted ou sur Leboncoin, on fait dons à des associations, on trie vers les filières de recyclage etc.

Désencombrer ses biens permet de refaire le ménage dans sa vie, et de se vider l'esprit. Vous ne stockez plus, cela ne vous encombre pas l'esprit et vous vous sentez plus allégés.


2. REVOIR SES PRIORITÉS


Le fait de n'avoir au quotidien que le strict minimum permet de revoir ses priorités, dans le sens où vous allez forcément vous recentrer sur l'essentiel : votre couple, votre famille, pour certain(e) votre travail etc. Et au fur et à mesure, vous allez préférer passer des moments avec vos proches et partager des choses avec eux, plutôt que vous offrir "un bout de canapé, parce que c'est hyper instagramable un bout de canapé."

Passer une soirée blottie dans les bras de votre amoureux, devant un bon film, c'est le meilleur moment de la journée, et ça ne coûte rien...



3. N'ACHETER QUE LE NÉCESSAIRE


Et dans cette optique, naturellement vous n'achèterez que ce dont vous avez vraiment besoin, et plus "tiens elle sent hyper bon cette bougie et elle n'est pas très chère !" pour finalement vous retrouver avec 15 bougies qui seront toutes un peu utilisées mais "il en reste un peu alors je la garde".

Vous préférerez même acheter uniquement vos vêtements de seconde main, car les prix des vêtements neufs vous font perdre la tête. Vous n'aurez pas envie d'acheter sans vous séparer d'un article finalement, car vous ne voulez pas entasser vos placards et vos tiroirs.

A quoi bon vivre dans 200m² de maison alors que vous n'êtes jamais chez vous et/ou que vous n'utilisez que 50m², et qu'au contraire, l'entretien vous prend des heures et tout cela vous coûte un oeil.

A chaque achat vous allez comparer avec un prix de ce que vous aimez faire (exemple une sortie au zoo avec ses enfants au lieu de la dernière paire de baskets à la mode) et vous ne considérerez pas cela comme des sacrifices, car ce qui est essentiel finalement n'est pas cette surconsommation.

4. ETRE LIBRE


Et petit à petit, un sentiment va vous envahir, celui de faire quelque chose de bien pour la planète dans un premier temps, mais aussi pour votre porte monnaie. Car en achetant à moindre coût et uniquement l'essentiel, vous allez faire de belles économies et vous permettre de sortir davantage, au restaurant, au cinéma, en vadrouille etc.

Et c'est lorsque l'on vit ses moments-là que l'on se sent vraiment heureux, libres et sereins.



ALORS, ÇA VAUT VRAIMENT LE COUP ?


Aujourd'hui j'ai personnellement la phobie de l'encombrement et de retomber dans le surstockage. Je n'ai plus aucun scrupule à me débarrasser des choses qu'il y a quelque temps j'aurai conservé "on ne sait jamais". Mes vêtements tiennent sur 2 étagères et une demi-penderie (été ET hiver), mes affaires de toilette tiennent dans un vanity prêt à voyager, je n'ai pas beaucoup de meubles et plus de bibelots (allez j'en ai gardé 3 ...!), chaque chose est à sa place dans l'appartement, le garde manger n'est pas encombré, les casseroles et poêles sont juste le nécessaire, les produits ménagers ont été triés et évacués pour la plupart.

Je sais que je peux aussi me permettre de partir très souvent au volant de notre van aménagé, même sans aller loin quelque fois, il suffit de quelques kilomètres pour se retrouver sur un spot de fou, seuls au monde, manger en pleine forêt ou devant un coucher de soleil, se réveiller face à la mer au bord d'une falaise avec le levé du soleil. Et à mes yeux en tout cas, c'est vraiment ça la vie.

De nature plutôt maniaque, ça m'a aussi libéré l'esprit. Je ne passe pas mes week-ends à faire le ménage dans un logement beaucoup trop grand pour nous, ou à m'énerver parce que "la maison n'est pas rangée & nettoyée et que nous recevons du monde ce week-end" (aujourd'hui je mets 10min à faire le grand ménage chez moi...!)

Etre minimaliste permet finalement de se re-concentrer sur ce qui est vraiment essentiel à notre bonheur, et permet aussi de conserver un appartement toujours propre et rangé. Et je ferai tout pour que même avec bébé, nous gardions cette priorité en tête, celle d'être simplement heureux.

Je vous embrasse,

Jenny.


Ce que le minimalisme a changé dans ma vie

1


J'imagine que je ne suis pas la seule qui n'ait pas été épargnée par les nausées et les vomissements dus au 1er trimestre de la grossesse. Alors évidemment, même si on est très heureux d'avoir un petit bébé dans notre ventre, on se passerait bien de ces maux qui peuvent littéralement nous gâcher ces premiers mois.

Pour ma part les nausées ont commencé à partir de la 6ème SA et les vomissements à 8 SA. Pour devenir quasiment quotidiens, matin et/ou soir, jusqu'au 4ème mois bien tassé (18 SA).



Et quand on est au bout de sa vie, la tête dans la cuvette, à se demander combien de temps ça va durer ("parce que le 3ème mois c'est censé aller mieux...!!"), on désespère à trouver un remède miracle. Et bien je vais vous donner mon plan d'attaque et les solutions qui ont marchées pour moi à partir de la 18ème SA.

Avant de commencer, il y a aussi les conseils basiques qui vous diront notamment de :

- Manger moins mais plus souvent : des fruits, des yaourts, des compotes etc.
- Privilégier des gâteaux plutôt secs que moelleux
- Des aliments froids si les odeurs vous dégoûtent
- Des féculents (qui tiennent au corps)
- Éviter de manger trop gras

Toutefois, si les nausées persistent, pas de panique voici mes conseils et astuces (testés et approuvés !)




***

PLAN A : LES NAUSÉES DITES "PETIT LEVEL"


Dans cette catégorie je mettrai les nausées et vomissements légers, ceux qui ne rendent pas forcément malades des heures avant : vous vous levez le matin brusquement et filez aux WC, mais ensuite "ah, ça va mieux !"



Pour commencer votre plan d'attaque, pas de médicaments ou de solution irréelle, munissez-vous de quelques biscottes et d'eau gazeuse citronnée ! Les biscottes à manger avant de se lever, directement dans son lit, et l'eau citronnée à sentir pour faire passer les malaises, ou à boire pour soulager l'estomac.




***

PLAN B : LES NAUSÉES QUI RENDENT MALADES


Ces nausées-là sont nettement plus gênantes que les premières. Si vous êtes barbouillées et ne vous sentez pas bien du tout le matin jusqu'à 12h et le soir après 18h, vous voyez desquelles je parle. Vous aurez beau aller aux WC et rejeter vos tripes, vous serez toujours malade après et ne vous sentez "bien" qu'allongée, et sur le dos (car dès que vous passez sur le côté "hop hop hop viiiiiiiiiite les WC".



Pour celles-ci, nous allons commencer à consulter. Le médecin vous prescrira probablement du Primperan et votre pharmacien de l'homéopathie et du gingembre (connu pour calmer les vomissements).

Pour ma part je n'étais pas très fan à l'idée de prendre le Primperan (vrai médicament qui peut rendre encore plus malade si on ne le tolère pas). J'ai pris deux gélules de gingembre pur un matin (sur conseils du pharmacien), mais 20 minutes après elles finissaient dans la cuvette, et sans la gélule de protection. Autant vous dire que le gingembre pur, à vomir, c'est affreux et ça brûle vraiment la gorge. Je me suis donc rabattue sur l'homéopathie avec du Sépia Officinalis, qui a plutôt marché sur moi et a permis d'espacer les vomissements (tous les 3 jours seulement !).



***

PLAN C : LES NAUSÉES QUI FONT DE TOI UN HERMITE DÉPRESSIF


Là, on est dans du lourd côté nausées et vomissements ! Celles-ci vous empêchent littéralement de sortir, vous forcent à rester allongée. Celles qui vous rendent folle lorsqu'on vous rappelle que "la grossesse n'est pas une maladie". Sans lois ni règles, elles vous réveillent en pleine nuit, transforment vos brèves sorties voiture en cauchemar "Ola ça va pas là, arrête toi !", et vous forcent même à franchir la porte de chez vos parents en courant dans leurs WC alors que vous veniez de leur dire "Bonne soirée ! Je file !".



Pour celles-ci, pas de panique, j'ai LA solution miraculeuse qui a fonctionnée pour moi en tout cas, et m'a sauvée toute vie sociale.

Pas besoin d'ordonnance, puisque votre pharmacien peut vous donner ces remèdes sans problème, et à moins de 3 euros !! Oui oui oui !



L'homéopathie NUX VOMICA, plus forte que le Sépia Officinalis et vraiment axée vomissements. 5 billes toutes les 3 heures environ au fil de la journée, en évitant les repas (30min avant ou 2h après).

Ajoutez à cela, le comprimé magique DOXYLAMINE qui est vendu en France comme somnifère (antihistaminique) mais utilisé aux US et au Canada contre les nausées (aucune contre indication pour les grossesses et l'allaitement). Prenez un demi comprimé le soir avant de vous coucher. La magie opère. Le matin vous vous réveillerez avec la simple sensation d'avoir passé une soirée un peu trop alcoolisée (autrement dit SOUS UN NOUVEAU JOUR !) et vous passerez une journée comme vous n'avez pas passé depuis longtemps...! La résurrection !



Attention toutefois, cet antihistaminique ne doit pas être pris tous les jours, et vous devez faire des breaks de temps en temps (choisissez donc les soirs où vous ne le prendrez pas !).

Pour ma part, dès que je l'arrête je ressens les nausées et les vomissements reprendre en moins de 2 jours. Mais j'arrive à alterner et au moins je me dis que le petit bébé est toujours là dans ces moments-là :)

Je bois aussi du Coca pendant la journée, à petite dose, mais ça aide aussi à aller bien.

C'est ce PLAN C qui a fonctionné pour moi, en réduisant les vomissements à 1 fois par semaine (par série de 3 par contre !).




J'espère que cet article vous aidera à trouver des solutions si vous êtes aussi désespérées que je l'ai été, comme je vous comprends et comme je vous soutiens !

Courage à vous ! C'est pour la bonne cause ...! #fermelaavectabonnecausejenpeuxplus!!!!!!

Je vous embrasse,

Jenny.


Crédit : Giphy
Nausées & vomissements : mon plan d'attaque !

1


PHASE 1 : LA DÉCOUVERTE

C'est avec surprise et angoisse je dois le reconnaître, que nous avons appris la veille de Noël, qu'un petit être venait de s'installer au creux de mon ventre et qu'il allait désormais changer notre vie. Avec mes antécédents et nombreuses "fausses-joies" nous ne nous sommes pas enflammés dès le début et avons préféré patienter tranquillement avant de se projeter dans cette nouvelle vie.

Les semaines passaient...

Nous avons fait une 1ère échographie mi-janvier, l'échographie de datation afin de vérifier que tout allait bien et estimer la date de conception et donc, d'accouchement.

Il est très difficile de vivre tout ce chamboulement quand finalement on n'est plus préparée à ça, et que nous envisagions très bien (mais vraiment très bien), la vie sans enfant.

PHASE 2 : LA DÉPRESSION ET LES ANGOISSES


C'est à partir de cette échographie, à 8SA, que les vomissements ont aussi fait leur apparition. La poitrine se met à gonfler et doubler de volume *wouw on se calme là dedans!* et toute vie sociale devient complètement inexistante.

Ma nièce vient de naître et je suis au bout de ma vie. Je vomis tous les jours, matin ou/soir, aucun aliment autre que les pâtes, le riz et les pommes de terre *et les croques Mcdo* ne passent, mes cheveux se transforment en botte de paille, ma peau devient soudainement hyyyyyper sèche (moi qui ai toujours eu la peau trèès grasse...), et je ne peux pas sortir de chez moi, excepté certains jours entre 11h et 16h, lorsque ça va à peu près.

Dur.

Ajoutez à cela les hormones qui avaient littéralement décidé de faire n'importe quoi, et vous obtenez un femme-zombie dans un corps de vache allaitante, complètement déprimée et immobilisée dans son canapé. Un bon-heur ce 1er trimestre ...!


Début février, nous avons pu faire l'échographie du 1er trimestre aux alentours de la 12ème SA. Et là... Tout change. Quelle émotion...! Nous voyions clairement ce petit être, si petit et qui avait déjà bien changé ...! Et qui surtout, n'arrêtait pas de bouger dans tous les sens *tu m'étonnes que je vomisse!* ^^ Un moment incroyable, nous aurions voulu le regarder pendant des heures !

Après cette 1ère échographie "officielle" qui nous a confirmé que tout allait bien et que "c'était bel et bien parti!" nous avons commencé à réaliser et l'annoncer à nos proches.

PHASE 3 : LE CHANGEMENT


Les angoisses et l'appréhension s'estompent petit à petit, je crois que Chaton y est pour beaucoup... Il a toujours les bons mots, il sait me réconforter quand ça ne va pas, et est très attentionné. Aux petits soins physiquement et moralement, il est parfait !

J'ai aussi pu commencer à discuter avec des jeunes mamans amies qui me rassurent aussi et dans lesquelles je me retrouve beaucoup. Les hormones semblent se stabiliser côté émotion, les vomissements et nausées deviennent moins fréquents et il nous reste encore 5 mois pour nous préparer. Je crois que la nature est bien faite pour ça :)

Le deuxième trimestre semble donc commencer plus sereinement...!

Si vous avez ou êtes dans le même cas que moi, je serai ravie de lire vos expériences et votre ressenti en commentaire ou en message privé.

Je vous embrasse,

Jenny.

[Maternité] Découverte & 1er trimestre

5

© My Fair Jenny. Design by MangoBlogs.