A l'approche de la date fatidique, il est l'heure pour moi de terminer mes articles de grossesse avec un retour sur le dernier trimestre et un bilan général sur ces 9 derniers mois.

On ne va pas se le cacher, le dernier trimestre a été pour moi, le meilleur de tous ! Avec seulement 2 vomitos sur les 3 derniers mois, un ventre plus assumé (plus de doute sur "elle est grosse ou elle est enceinte ?") qui permet de se détendre, un bébé très actif dans le ventre, et l'approche de la naissance, théoriquement, peu de chances de le perdre à ce stade...

Nous avons donc fait nos achats pour préparer son arrivée à la fin du 8ème mois, la valise de maternité est prête depuis 4 jours et je crois même pouvoir confirmer que le choix du prénom est fait (bon on a toujours 2 sur la short-list, nous confirmerons avec la tête de bébé !).



LES SYMPTÔMES


Côté symptômes, le dernier trimestre a été marqué par des maux très largement supportables, et surtout légers compte tenu des périodes de canicule à répétition !

Très vite épuisée : une sortie en voiture de 20min et j'ai besoin d'une sieste de 2h pour récupérer

Très vite essoufflée : quelques mètres à pieds, une position debout statique le temps de faire la vaisselle ou de me maquiller/coiffer et je dois aller m'allonger car la tête me tourne et les bouffées de chaleur arrivent .

Et le poids de bébé qui commence à se faire sentir, les nuits de plus en plus compliquées quand même (du mal à trouver une position confortable), et depuis quelques jours, des douleurs insistantes sur le bassin et le col :)

Rien de grave médicalement parlant, simplement des maux légers et vivables ! Oui oui oui :)



L'ADMINISTRATIF


Lors de ce dernier trimestre, nous avons pu réaliser la dernière écho, celle qui confirme que tout va bien, on reprend les mesures de bébé et on estime son poids de naissance. Ici bébé va très bien et est toujours tête en bas, prêt à faire feu !

Les deux derniers RDV mensuels ne sont plus réalisés par la sage-femme libérale, mais par une sage-femme dans la maternité d'accouchement. Nous avons donc fait notre inscription dans la maternité de notre choix et réalisé une "mini-visite" seuls, avec un repérage des lieux (entrée de jour / de nuit etc.).

Enfin, nous avons aussi eu le RDV avec l’anesthésiste, en prévision de la péridurale. On nous explique la procédure et nous pose toutes les questions nécessaires dans le cas où elle sera posée.

Normalement, il est aussi préférable de faire la reconnaissance anticipée de l'enfant par le papa, dans la mairie de notre choix, sur simple présentation d'une carte d'identité. Ainsi, le jour de la naissance, la maternité s'occupe directement des formalités et le papa n'a pas besoin d'aller en mairie dans les 5 jours. De notre côté nous n'avons pas pris le temps de la faire, le papa est débordé et n'arrête pas...! On a encore quelques jours !



BILAN GÉNÉRAL


Mitigée entre l'impatience, l'excitation et presque déjà la nostalgie, cette grossesse se termine bien mieux qu'elle n'avait commencé. Les 9 mois ont vraiment été nécessaires pour préparer au mieux l'arrivée de cet enfant. Nous nous apprêtons maintenant à commencer notre nouvelle vie à 3, et sommes impatients de rencontrer enfin le petit être qui gigote tous les soirs dans mon ventre.

Les douleurs ressenties ces derniers jours me rassurent et me font sentir que l'arrivée est imminente ! Je ne suis pas angoissée par l'accouchement et me sens prête pour cette étape ultime ! Je pense que la sophrologie pratiquée va beaucoup m'aider et je suis assez sereine, bizarrement.

Je ne sais pas si nous aurons l'envie et la chance de pouvoir vivre une autre grossesse, nous avons fait en sorte d'apprécier chaque instant de celle-ci et n'avons aucun regret. Même les premiers mois semblent déjà oubliés...! De mon côté, je n'irai pas à dire que "j'ai adoré être enceinte", je crois que le côté temporaire me convient bien, et malgré tout, j'ai hâte aussi de retrouver mon corps "rien qu'à moi", ne plus le partager et retrouver ma féminité. Ne plus avoir le sentiment d'être une baleine ou une maman-en-devenir, mais retrouver 2 êtres indépendants, chacun dans son corps ^^

J'ai eu beaucoup de chance de vivre cette grossesse, un privilège que je ne renierai jamais et pour lequel je suis très reconnaissante.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin...!




Je ne pense pas revenir tout de suite sur le blog, je ne sais d'ailleurs pas vraiment si je continuerai à écrire ici. Je n'ai pas envie de dévoiler de photo de bébé, ni même son prénom, et je n'ai pas non plus envie de raconter sa vie et ses faits et gestes ici. J'ai juste envie de vivre et profiter de chaque instant dans cette nouvelle vie.

Je vous dis donc à bientôt, et prenez bien soin de vous.

Celles qui le voudront, pourront continuer à m'envoyer des mails (adresse à droite dans la rubrique "suivez-moi") auxquels je répondrai toujours avec plaisir.

Je vous embrasse,

Jenny.


Photos :
Merci à mon petit chat qui arrive presque à me rendre jolie avec ses photos 

[Maternité] Fin du 3ème trimestre : le bilan !

1


Ça y est, nous y sommes, l'ultime mois de la grossesse est entamé...! Et qui dit fin de grossesse dit aussi que les cours de préparation à la naissance sont quasiment terminés. Il nous en reste un dernier mais à 10 jours du terme, donc je n'aurai pas le temps (et peut-être pas la certitude) de faire l'article après qu'il soit passé.

Si aujourd'hui lorsqu'on pense aux cours de préparation à la naissance, on visualise une dizaine de femmes enceintes assises en tailleur sur des tapis de Yoga, à souffler comme des petits chiens, ce n'est pourtant pas tout à fait comme cela que cela se passe en pratique (et heureusement ^^).

On ne les appelle déjà plus "cours de préparation à l'accouchement" mais bien "cours de préparation à la naissance et à l'arrivée de bébé". La sécurité sociale prend en charge 8 séances, mais pas pour toutes les méthodes (veillez à bien vous renseigner avant).

A QUOI ÇA SERT ?


Et bien à apprendre tout un tas de choses déjà ! De notre côté, nous étions 2 à 3 femmes à chaque fois (toujours les mêmes) et avons un terme quasiment identique (à 8j d'intervalle). En petit comité, certaines séances avec les conjoints, on a pu aborder des sujets concrets, poser des questions et échanger avec les autres couples, qui sont finalement dans la même situation que nous. On a même bien rigolé à certains cours ...!


Il existe plusieurs méthodes pour la préparation de la naissance cela dépend de votre suivi et des techniques utilisées par ceux qui vous suivent, mais aussi de votre choix personnel. De notre côté, les échographies trimestrielles ont été faites par une gynéco, mais le suivi mensuel a été lui réalisé par une sage-femme. Et notre sage-femme était formée à la sophrologie, c'est donc naturellement que nous avons opté pour cette méthode.



QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES MÉTHODES ?


La Psychoprophylaxie (ou l'accouchement sans douleur)

On nous explique le déroulé de l'accouchement, on comprend chaque étape et on apprend notamment par la respiration à maîtriser la douleur.

Le Yoga

Par le yoga on prend conscience de chaque partie de son corps, on domine ses émotions et on maîtrise sa respiration. Une préparation très relaxante qui peut être commencée dès le début de grossesse.



La Gymnastique aquatique

Pour être prises en charge, les séances doivent être pratiquées par une sage-femme. Par cette méthode et les exercices proposés, on tonifie les muscles et on travaille sur la respiration. Portée par l'eau, le corps peut éliminer toutes les tensions et procure une réelle sensation de bien-être. Vous aurez cependant besoin d'un certificat de contre-indication pour pouvoir en bénéficier.

L'Haptonomie

Cette méthode est plus une façon de communiquer avec votre bébé, qu'une préparation à sa naissance. Par des massages, des positionnements de mains sur le ventre, le papa et la maman entre en communication avec bébé. En le faisant bouger, on peut positionner bébé de façon à soulager aussi la maman. Attention toutefois, cette méthode n'est pas compatible avec le yoga ou la sophrologie et ne convient pas aux femmes ayant le col de l'utérus déjà ouvert.

Le Chant prénatal

Comme l'haptonomie, cette méthode est davantage une façon de communiquer avec bébé plutôt qu'une préparation à la naissance. A la différence que cette fois-ci, c'est grâce à l'impact des sons et des résonances dans le bassin que l'on crée la communication avec bébé. Les vibrations massent le bébé et avec un travail sur le souffle, on apprend à maîtriser sa respiration.


Le Watsu

A vos souhaits. Cette méthode récente associe des techniques de massages et des étirements en milieux aquatique (alliance de l'eau (Water en anglais) et du Shiatsu). Réalisée par un thérapeute, il vous allonge dans l'eau pour soulager toutes les tensions lombaires, et vous masse la tête et le reste du corps, vous faisant faire des étirements très bénéfiques.

La Sophrologie

Je termine par celle-ci puisque c'est celle que je connais et que j'ai pratiqué :)
En position assise, les yeux fermés et bercée par la voix de la sage-femme, on apprend à se détendre, à prendre conscience de chaque partie du corps, à ressentir chaque muscle et à relâcher la pression et le stress. Par la respiration, on apprend à accompagner et accepter chaque contraction de façon à ce que le travail soit (en théorie) réalisé en toute sérénité.




***

LES COURS DE PRÉPARATION


Je vais parler ici de notre expérience forcément, je ne sais pas vraiment si c'est comme cela pour tout le monde, j'imagine que cela dépend de la personne et/ou l'établissement qui les réalise. Dans notre cas donc, c'est avec la sage-femme qui nous suit chaque mois, que nous assistons aux cours de  préparation à la naissance. Au total 7 séances sont programmées et nous avons commencé au 6ème mois de grossesse.

> Cours 1/7

Pour le 1er cours, nous étions sans nos conjoints, et nous n'étions que 2 à y assister. Après nous être présentées, nous avons eu droit à une petite session de sciences humaines avec le rappel du corps féminin, les différents os et muscles mobilisés pendant la grossesse et l'accouchement etc.

> Cours 2/7

Au 2ème cours nos conjoints étaient présents, ainsi qu'une 3ème femme qui nous rejoindra désormais pour tous les autres cours. A cette séance nous avons discuté de l'allaitement et des différentes options possibles (sein, tire-lait, biberon). Nous avons appris beaucoup de choses et cela nous a aidé dans notre choix alors indécis. Nous avons pu échanger avec les autres couples et poser des questions / écouter celles des autres. Super intéressant !

       >>> Lire ou relire l'article sur l'allaitement

> Cours 3/7

Lors de ce cours avec les conjoints, nous avons appris à quel moment nous devions nous rendre à la maternité. L'arrivée des 1ères contractions, ce que l'on peut faire au départ pour les faire passer. Puis une fois qu'elles sont régulières et qu'elles semblent bien indiquer le début du travail, quelles positions et quels massages peuvent aider le papa à soulager la maman, et à favoriser l'arrivée de bébé.


> Cours 4/7

Cette fois-ci nous étions sans nos conjoints, et avons étudié de près les contractions. Pourquoi, comment, combien de temps, quel rythme etc. Puis comment les gérer à l'aide de la respiration, les positions qui facilitent la gestion de la douleur ainsi qu'un exercice mental pour "tenir le choc !".

> Cours 5/7

Toujours sans les conjoints, nous avons continué le parcours une fois arrivés à la maternité : la prise en charge, la confirmation du début du travail, les contrôles (pourquoi, fréquence etc.), la péridurale etc. Nous avons eu connaissance des chiffres également (durée moyenne pour l'arrivée d'un 1er bébé à partir du moment où le travail est commencé).

> Cours 6/7

Retour des conjoints lors de ce cours, puisque nous avons abordé LE fameux thème de la poussée...! Comment pousser pour nous mesdames (en soufflant / en bloquant), les positions dans lesquelles il est possible de pousser (avec l'aide du papa si l'on veut), la durée moyenne de la poussée et le mécanisme de sortie. Nous avons pu voir la manière "normale" mais aussi pour un bébé qui se présente par le siège, puisqu'une des femmes qui assiste aux cours avec nous, est dans ce cas. Donc là aussi très intéressant d'échanger et de partager les différentes inquiétudes !

> Cours 7/7

Comme je vous le disais, ce cours est programmé à seulement 10 jours de notre terme donc nous n'y avons pas encore assisté. Il concerne le retour à la maison (quel moment, quelles conditions, quel suivi etc.) et sera réalisé sans les conjoints me semble-t-il.




Ce programme est assez complet je trouve, nous avons pu aborder pas mal de sujets malgré tout, même si je reconnais que j'en aurai bien fait encore d'autre...! Je crois que l'on n'est jamais assez prêts ^^

Bref, en théorie nous avons maintenance toutes les clés en main...! Bébé, c'est quand tu veux pour la pratique :)

Et vous quelle méthode avez-vous choisie et pour quelles raisons ? Qu'en avez-vous pensé ? Je suis curieuse de vos expériences...

Je vous embrasse,

Jenny.





Source "Méthodes de préparation à la naissance" : Le Journal de ma Grossesse - First Éditions


Crédits photos :
Photo de couverture : Jcomp via Freepik
Photo 1 : V-ivash via Freepik
Photo 2 : Yanalya via Freepik
Photo 3 : Freepik via Freepik
Photo 4 : Freepik via Freepik
Photo 5 : RawPixel via Freepik
Les cours de préparation à la naissance

0


Pendant toute la grossesse, j'ai remarqué que l'on accordait énormément d'attention à la future maman. Tout l'entourage est aux petits soins pendant ces 9 mois et beaucoup de bienveillance envers celle qui donnera la vie. Et pourtant, on a malheureusement tendance à un peu délaisser le futur papa, qui peut en plus avoir du mal à trouver sa place au cours de la grossesse.

Or, pour ma part, je ne serais pas du tout dans l'état d'esprit actuel sans celui avec qui je vis cette incroyable aventure. Et je tenais à replacer son importance au cours de toutes les étapes, pour le remercier et lui rappeler à quel point il a été et continue d'être un soutien inconditionnel au quotidien (et à quel point je l'aime #coincoin).


LES PREMIERS MOIS


Comme vous le savez, les 1ers mois ont été particuliers pour nous. Lorsque nous avons appris la nidation de bébé, nous étions très surpris et avons mis plusieurs semaines avant de réaliser. Les chamboulements liés aux hormones ont été radicaux avec des nausées et des vomissements quotidiens, et un état d'esprit très mélancolique voir carrément dépressif pour ma part.

Pendant toutes ces longues journées, le futur papa a été près de moi. Il m'a soutenu lorsque j'avais la tête dans la cuvette, et il m'a énormément rassuré. Il a été très présent, très attentionné, et extrêmement bienveillant avec moi. Il s'est rapidement très impliqué dans la grossesse, et demandait à m'accompagner à chaque RDV qui concernait sa progéniture.

Et c'est ce comportement qui m'a apaisée, et qui m'a permis d'être sereine quant à ce qui nous attendait.


LES ÉCHANGES


Nous avons énormément discuté tous les deux et finalement, ses bons mots ont eu un impact radicalement positif sur mon état d'esprit. J'ai donc naturellement fini par "accepter" cette grossesse, les hormones se sont stabilisées côté émotions, et lorsque les nausées ont fini elles aussi par s'arrêter, la grossesse a pris un réel tournant.

Sans ces longues conversations tous les deux, je pense que j'aurai gardé mes angoisses pour moi, sans oser lui en parler, et que la grossesse ne se passerait pas du tout comme aujourd'hui. Nous avons pu discuter ensemble de nos visions des choses, des changements que ça impliquait, et de l'avenir à trois.

Ces échanges sont primordiaux et indispensables pour pouvoir avancer ensemble dans cette aventure.

LE CHANGEMENT DU CORPS


Je l'évoquais dans mon dernier article, les changements physiques sont aussi une étape pour la future maman. Si la grossesse est inattendue ou ne se passe pas comme on l'avait imaginée, il peut être très difficile d'accepter tous ces changements.

Et une fois de plus, le regard du papa joue un rôle prépondérant dans le regard que l'on se porte soi-même.

Les compliments (même s'ils nous semblent mensoooooooonges) nous aident à nous apprécier. Les câlins, la tendresse et les caresses inattendus sont les meilleures preuves que notre chéri nous aime telle que l'on est (même si on ressemble à une baleine...).

Et même si de temps en temps, l'un de nous lance une pointe d'humour, c'est toujours avec bienveillance et affection.



LE SOUTIEN PHYSIQUE & MORAL


Parce qu'on est vite fatiguée, essoufflée, épuisée, qu'on ne peut rien porter de lourd, rien boire manger, que l'on doive reporter certains voyages ou certaines activités, et qu'on peut avoir un sentiment d'être un fardeau, le papa est encore une fois indispensable. Que ce soit physiquement ou moralement, pouvoir s'appuyer sur quelqu'un pendant ces 9 mois est très confortable (et avoir une main tendue qui tient le haricot lorsqu'on vomi sur la table d'échographie, je vous assure, c'est indispensable... #pauvrepetitchat)

Si j'avais du vivre cette grossesse sans lui je me rends compte que je n'aurais pas du tout été prête à vivre tout ça. Dès que j'ai un petit coup de mou, un moment de doute ou d'inquiétude sur tel ou tel sujet, Chaton est là pour m'écouter, et pour me rassurer. A chaque fois. Et sans broncher ou rechigner. Presque avec plaisir même ...!


LES ATTENTIONS


Ce n'est pas seulement pendant la grossesse que les attentions sont agréables et indispensables, mais je dirai qu'elles le sont encore plus durant ces 9 mois :)

Que ce soit des petits-déjeuners, des fleurs ou des simples mots doux, recevoir de délicates attentions permet de ressentir l'affection et l'amour de l'autre au quotidien. S'organiser des moments à deux est primordial (n'oubliez pas que vous vivez vos derniers instants de simple couple !!) et permettent de se retrouver pour discuter. Vous pourrez aussi en profiter pour vous pomponner si vous avez perdu l'habitude au quotidien. Et votre chéri n'en sera que ravi :)




DÉCOUVRIR LE PAPA QUI SOMMEILLE 

EN VOTRE CHÉRI


Et je terminerai sur ce point qui est un des plus révélateurs pendant la grossesse. On découvre son homme sous un tout nouvel aspect. Alors je pense que c'est quitte ou double, mais pour ma part ça a été plus que double. Vivre cette nouvelle étape à ses côtés est un énorme privilège, et surtout, une chance incroyable dont j'ai pleinement conscience. Nous sommes sur exactement la même longueur d'onde et simultanément très complémentaires. J'ai découvert, à ma grande surprise je le reconnais, un homme très serein, qui s'est impliqué bien plus que je n'aurai pu le penser, et finalement presque impatient maintenant. Ses priorités évoluent avec le temps, mais pas à contre-coeur ni avec certaine nostalgie. (Quoi que je me demande s'il ne regrettera pas les cours de préparation à la naissance...?!)

Alors pour toutes ces choses, son implication, son enthousiasme, ses attentions, ses bons mots, ses regards, sa bienveillance, son affection, ses "rigoleries" et tout le reste... Merci petit chat. D'être exactement tel que tu es.





Jenny.

[Maternité] Le rôle du papa pendant la grossesse

0


S'il y a bien une chose qui m'a obnubilée pendant cette grossesse, c'est mon poids. Parce que ma morphologie est ainsi, parce qu'avec seulement quelques kilos en plus je gonfle immédiatement, et parce que je n'ai absolument aucune volonté ni envie ni courage ni temps à perdre pour me lancer dans des régimes. Cette grossesse est donc une épreuve que je tiens à maîtriser pour "l'après".

Et j'ai constaté que nous étions plusieurs dans ce cas. Et surtout que nous avions toutes tendance à nous comparer, à savoir combien de kilos a pris chacune, à comparer la taille des ventres et leur posture.

Jusqu'à ma dernière échographie qui a semblé révéler que bébé était à l'étroit dans ce ventre que je ne vois qu'énorme. Et là, j'ai réalisé que cette fixette était une grosse erreur. Qu'elle n'avait pas des répercutions que sur moi, mais aussi sur bébé. Et là, ce n'est plus un jeu.



ARRÊTONS DE NOUS COMPARER


Et la 1ère chose que j'ai faite c'est arrêter de me comparer aux autres. Chaque femme est différente, chaque morphologie est unique, chaque grossesse est particulière et chaque bébé a des besoins spécifiques.

Ainsi, une femme peut prendre seulement une dizaine de kilos, pendant que d'autres prendront le double, voire le triple. Mais n'oublions pas que chacune ne part déjà pas de la même base, et que les besoins journaliers sont différents !

Et de fait, ce n'est pas parce que l'on ne prend que 10 kilos que nous paraîtrons plus élégante qu'une femme qui en aura pris 20 ou même plus. Les chiffres seuls ne doivent pas être comparés.



CHAQUE MORPHOLOGIE A DES BESOINS SPÉCIFIQUES


J'entends par là qu'en fonction de sa morphologie, une femme va avoir tendance à gonfler très rapidement dès les 1ers mois, ou au contraire, que bébé ne se voit pas avant 6 ou 7 mois. D'une femme à l'autre la prise de poids ne sera pas située au même endroit : poitrine, hanches, fesses, ventre, visage, bras etc.

Tout dépend de chaque personne ! Et ce n'est pas une question de kilos ! C'est physiologique et vous ne pouvez rien y changer.



Illustration : Marie Crayon

FINE OU RONDE, MÊME COMBAT


Que l'on soit fine ou ronde, c'est la même chose. Ne croyez pas que les morphologies "fines" ne souffrent pas autant et ne se sentent pas jugées. On serait d'ailleurs même plus empathique avec une personne ronde post-partum qu'avec une personne "maigre" post-partum. Qui ne s'est pas fait une réflexion en voyant un corps redevenu complètement au point de départ seulement quelques jours après un accouchement...? Ces corps peuvent entraîner de la jalousie et du mépris, et être critiqués encore plus sévèrement.



SAVOIR ACCEPTER LES CHANGEMENTS DU CORPS


La grossesse peut profondément modifier votre corps, au delà de votre esprit. Et il est parfois difficile d'accepter ce corps temporairement partagé avec le petit être le plus précieux de notre vie. Les vergetures peuvent apparaître, là aussi vous n'y pourrez rien. Mis à part essayer de les estomper, si votre peau est sujette à ces belles rayures, vous ne pourrez pas y échapper.

Si comme moi, vous êtes enceinte pendant l'été, vous pouvez aussi souffrir de gonflements voire d’œdèmes et de rétention d'eau. Non ce n'est pas esthétique, mais à quoi bon le renier.

Et si vous aviez échappé à la cellulite jusque là, il est possible qu'elle apparaisse pendant votre grossesse ! Vous rejoindrez ainsi les 90% de femmes qui en ont, pas mal non ?

Illustration : Nathalie Jomard

LA GROSSESSE RESTE UN MIRACLE


Alors à quoi bon perdre son temps à regretter notre corps d'avant ? La grossesse reste un privilège et un véritable miracle. Alors tant pis pour le reste. Accepter son nouveau corps n'est certes pas chose facile, et bien plus facile à dire qu'à faire, mais à côté du don de pouvoir donner la vie...

Chaque personne est différente, chaque histoire est unique, et chaque parcours est intime. Nous ne sommes pas toutes égales physiquement, ni psychologiquement. Certaines auront naturellement la volonté et l'ambition de retrouver leur "ancien corps" et d'autres devront se battre pour le retrouver.

Mais l'important n'est pas de retrouver son corps d'avant, mais d'être en paix avec notre nouveau corps. Votre bébé n'a pas besoin de ressentir toute l'amertume que lui a laissé son passage dans votre ventre.

Illustration : Mathou


Soyez heureuse, ne vous cachez pas, aimez-vous et les autres ne verront que votre épanouissement.

Peu importe le corps qui l'enveloppe.



Je vous embrasse,

Jenny.









Crédits Photos :
Photo de couverture : Freepik Diller sur Freepik



Le poids de la fixette : Arrêtons de nous comparer

0


J'ose espérer que nous ne sommes pas les seuls futurs parents à ne pas savoir comment appeler notre enfant quand celui-ci arrivera au monde. Non pas que nous soyons en manque d'idées, nous en avons quand même quelques unes, mais définir UN prénom est un dilemme compliqué. Pour nous vous aider, je vous ai regroupé plusieurs listes et classements en tous genres, dont on fait le tour cette semaine !



LES GUIDES DE PRÉNOMS



1ère chose que nous avons faite de notre côté, c'est nous procurer LE PETIT LAROUSSE DES PRÉNOMS 2019. Et on peut dire qu'on ne manque pas de choix ! Les prénoms filles d'un côté et ceux des garçons de l'autre, pour chacun d'eux l’étymologie, les traits de caractères, les dérivés, les célébrités, le niveau de rareté, le jour où on le fête etc.




Également, dans ce guide on y trouve plusieurs classements tels que les prénoms bretons, les historiques, les mixtes, les BCBG, les religieux, les plus donnés de l'année N-1, les composés, selon l'origine etc.

C'est donc une véritable bible qui propose plus de 10 000 prénoms !



LES CLASSEMENTS DES PRÉNOMS TENDANCES


Si malgré tout, on n'arrive pas à trouver notre bonheur dans cette multitude de choix, on trouve sur le net de nombreuses listes des prénoms "tendances", les plus donnés des années précédentes.

A titre d'informations, voici les 40 prénoms les plus donnés en 2018 :



Bien entendu, on peut préférer la rareté du prénom de notre enfant, et ainsi lui éviter qu'il ne se retrouve parmi 3 ou 4 enfants du même nom dans sa classe, pendant son cursus scolaire (n'est-ce pas les Laura, Jennifer, Kévin et autres Nicolas des années 90...?).



LES PRÉNOMS RARES


Si vous cherchez plutôt un prénom rare, il existe de nombreuses inspirations dans les prénoms d'origines religieuses ou géographiques ! Par exemple, combien d'entre vous ont déjà croisé des personnes portant ces prénoms :





LES PRÉNOMS IMPROBABLES


Un autre critère qui va de paire avec le précédent, est l'originalité du prénom donné à l'enfant. Dans une quête là aussi de rareté et du caractère unique de notre enfant, on aimerait un prénom qui soit original, donc souvent, peu commun.

Mesdames et Messieurs là aussi, le classement des prénoms les plus originaux regorge de pépites... Difficiles à porter vous trouvez ??




LES PRÉNOMS ISSUS DE FILMS/SÉRIES


En tant que fans de Netflix (marraine d'un petit Logan et tata d'une sublime Rachel...!), je ne pouvais pas ne pas aborder cette catégorie...! Car les films et séries ont aussi largement inspiré certains parents (je ne ferai pas référence à mes chers parents qui ont dû emmener le Télé-Poche à la mairie, qui comportait le prénom de l'actrice des Feux de l'Amour : Lauralee Bell, pour pouvoir valider ce prénom pour ma petite soeur ^^).

Et dans cette catégorie, si certains prénoms sont devenus courants, d'autres en revanche restent encore difficile à assumer...




Vous l'aurez compris, le choix d'un prénom est une vraie responsabilité pour les parents. Et il est très difficile pour les indécis comme nous, de faire le tri et de ne garder qu'un seul d'entre eux. On s'imagine alors l'appeler au parc, le disputer, le présenter et quand l'enfant sera adulte, ne sera-ce pas trop mignon pour être crédible ? Trop raccourci pour être pris au sérieux ? Trop courant pour être unique ?

Pour les plus joueurs (ou les désespérés), vous pouvez aussi comme nous l'avons fait, écrire les prénoms que vous préférez sur des petits papiers, ajouter un papier "cherchez encore" et piocher l'un d'entre eux ...! Pour nous, qui faisons énormément confiance au destin, nous avons involontairement pioché tous les deux le même choix... Alors, signe du destin ou non...on valide ...?!

Allez, il nous reste encore quelques semaines pour décider...!

Je vous embrasse,

Jenny.



Le Petit Larousse des Prénoms : 15,95 € en librairie et grandes surfaces






Crédit Photo 1 : PHDuet sur Freepik
[Maternité] Le cruel choix du prénom !

0


Le sujet reste encore assez tabou je trouve, et j'ai pas mal hésité avant d'en parler moi-même sur le blog. La peur d'être jugée ou incomprise est très présente et je sais que ce sujet est sensible. Mais en tant que future maman, je pense que le plus important est d'être en accord avec soi-même, peu importe comment font les autres finalement, il n'y a aucune règle obligatoire à suivre (si ce n'est celle du bonheur de bébé).

Lorsque la grossesse a commencé, je ne me posais pas la question du choix de l'allaitement. Mais au fil de la grossesse, j'ai lu beaucoup d'articles et regardé pas mal de vidéos #lamaisondesmaternelles et la réflexion a commencé à se faire dans ma petite tête. Le doute s'est alors installé entre toutes les possibilités et alternatives, et c'est précisément ce dont nous allons parler aujourd'hui.


L'ALLAITEMENT AU SEIN



La 1ère possibilité, la plus naturelle et celle qui est reconnue meilleure pour la santé de bébé, c'est évidemment l'allaitement au sein. Le lait maternel étant conçu spécialement pour répondre aux besoins de bébé, il est sain et aussi très économique. Le choix du roi, celui des minimalistes en toute logique !

Comment ça marche ?

Très simplement. Bébé a faim, généralement au moment de votre montée de lait puisque c'est physiologique. Vous soulevez votre vêtement et donnez le sein à votre enfant. Peu importe où vous êtes, vous n'avez besoin de rien d'autre. C'est simple, rapide, en accès illimité et sans organisation particulière.

Les 6 premiers mois, il faut répondre aux besoins de bébé, à la demande. S'il a faim, il suffit de lui donner le sein jusqu'à ce qu'il soit rassasié. Une organisation "Open-bar" calquée sur la volonté de bébé.

Les professionnels de la santé indiquent qu'il faut en moyenne 3 à 4 semaines le temps de mettre en place un bon allaitement : le temps pour maman et bébé de prendre leurs marques et de se faire confiance mutuellement. Les débuts sont souvent difficiles, les mamans peuvent se sentir démoralisées et surtout jugées par l'entourage "Tu es sûre que tu as assez de lait ?", "Il a faim cet enfant, ton lait ne doit pas lui suffire", "S'il pleure c'est sûrement à cause de ton lait" etc. Pas facile pour tenir le choc. Il suffit que bébé ait du mal à prendre ses marques, que l'allaitement soit douloureux ou que la maman subisse le baby-blues pour que l'on se tourne vers la solution de facilité : le biberon.



Les avantages :

- Lait conçu par la maman, spécialement pour les besoins de bébé
- Lien particulier entre la maman et son bébé
- Économique
- Rapide
- Disponible à la demande, 24/24h 7/7j, sans préparation
- Sommeil plus équilibré pour la maman (qui s'endort plus rapidement que les mamans au biberon)
- Les montées de lait sont synchronisées avec les horaires de bébé, au fil du temps

Inconvénients :

- Maman doit être à proximité de bébé constamment
- Débuts peuvent être difficiles
- Sentiment de "vache à lait" peut se faire sentir par la maman
- Le papa peut se sentir à l'écart


Je dis bien "peut" car cela dépend évidemment de chacun, de l'état d'esprit, et de comment se passe la nouvelle vie à trois (ou plus) :) Excepté le 1er inconvénient qui est indéniable, les autres sont facultatifs. La liste des avantages est elle aussi indéniable, le 1er élément étant évidemment que le lait maternel est bien meilleur pour la santé de bébé (apports, défenses, digestion etc.) et se suffit donc à n'importe quel autre inconvénient...








L'ALLAITEMENT AU TIRE-LAIT



Utilisé occasionnellement en complément de l'allaitement au sein, ou de manière exclusive, l'allaitement au tire-lait peut être une bonne alternative pour celles qui ne peuvent ou ne veulent mettre bébé au sein (raison médicale ou psychologique).

Comment ça marche ?


Bébé bénéficie de tous les bienfaits du lait maternel, mais celui-ci est "pompé" et stocké ensuite dans des biberons. Le lait ainsi tiré peut être conservé 4 heures à température ambiante, 2 à 4 jours au frais ou plusieurs mois au congélateur. Cette alternative permet par ailleurs au papa de pouvoir nourrir son bébé tout seul, ou lorsque maman reprend le travail ou n'est pas disponible.

Le tire-lait peut être acheté, ou loué en pharmacie si vous disposez d'une ordonnance. La sécurité sociale prend en charge 1 mois de location à 100%, puis 65% des frais les jours suivants. Si vous avez une ordonnance, vous serez remboursées à 100% pendant la durée prescrite, puis 60% pour les jours suivants.

Le tire-lait reste un peu archaïque quant à son utilisation, qui peut sembler barbare. Il existe des modèles manuels ou électriques, simples ou doubles. Le principe reste le même à savoir : vous placer la téterelle sur votre sein (attention à bien choisir la taille), et vous lancez le système de pompe (manuelle ou électrique). Le lait recueilli se conserve comme expliqué ci-dessus. Vous pouvez ainsi recueillir tranquillement votre lait, chez vous, dans des conditions optimales (une fois que le principe est maîtrisé et que vous êtes familiarisée avec la dite machine).


Les avantages :

- Bébé bénéficie des avantages du lait maternel
- Économique
- Participatif (le papa, les proches, les personnes qui gardent bébé peuvent le nourrir sans la maman)
- Lait à température idéale


Les inconvénients :

- Peut s'avérer douloureux
- Les montées de lait peuvent survenir n'importe quand
- Plus contraignant et nécessite une organisation particulière
- Prévoir le temps de tirer le lait + celui pour donner le biberon à bébé

Le tire-lait peut donc être une bonne alternative si vous reprenez le travail par exemple mais que vous souhaitez continuer d'allaiter, mais aussi si vous ne pouvez/voulez donner le sein à votre bébé. Il est cependant plus contraignant et nécessite plus de temps de préparation, mais permet à votre entourage de participer aux repas de bébé.







L'ALLAITEMENT AU BIBERON




Et il y a bien entendu la troisième solution, la solution "de facilité", celle du biberon au lait "artificiel".

Comment ça marche ?


Très simple, vous allez en pharmacie ou en grandes surfaces, vous achetez une boite de lait infantile en poudre. Lorsque bébé a faim, vous mettez de l'eau (à température ambiante) dans un biberon et ajoutez le lait en poudre. On mélange et on peut le donner à bébé. Vous n'avez pas à vous soucier des "montées de lait" qui peuvent être effrayantes, vous ne stressez pas quant à la qualité et la quantité de votre lait et du prise de poids de bébé.

Il existe aujourd'hui différents types de laits infantiles : animal (vache ou chèvre) ou végétal (soja) qui peuvent être donné à bébé (les laits ne peuvent toutefois par être donné bruts, il faut bien que ce soit une préparation pour nourrissons).

Le lait le plus courant étant le lait de vache, reconnu historiquement comme le plus proche de celui de la maman en terme de protéines et d'apports. Toutefois certains bébés peuvent avoir du mal à le digérer ou à le tolérer. On peut alors lui donner du lait de chèvre, plus facile à digérer et dont les sécrétions sont plus proches de celles d'une maman (par rapport à la vache). Les composants cellulaires tels que les nucléotides sont préservés, contrairement au lait de vache.

Également, pour des raisons personnelles, une maman peut vouloir se tourner vers des laits d'origines végétales plutôt qu'animales. Exit les laits d'amandes ou de châtaignes qui ne correspondent pas du tout aux besoins de bébé, les préparations pour nourrissons à base de lait de soja sont elles en revanche, compatibles avec bébé.



Les avantages :

- Disponible en quelques minutes
- Participatif (n'importe qui peut préparer et donner le biberon à bébé)
- Pas de montée de lait à gérer
- Pas de douleur ou de mise en place à trouver

Les inconvénients :

- Coûteux
- Boites de lait en poudre à stocker et à gérer
- Trouver le lait qui convient à bébé et ne plus en changer jusqu'à la diversification alimentaire
- Moins bon pour bébé que le lait maternel
- Prévoir les biberons d'eau et les doses de lait en poudre lors des déplacements



Alors, quel choix pour bébé ?


Avec toutes ces informations, il est vrai que lorsqu'on ne sait pas quelle solution choisir, c'est difficile de s'y retrouver.

L'important est finalement de choisir l'option qui nous convient et qui convient à bébé. Ne faites pas en fonction des autres ou de ce que l'on vous conseille car vous serez frustrée d'avoir donné le biberon si vous souhaitiez allaiter, ou vous ne produirez pas de lait maternel si vous ne vous sentez pas prête à allaiter au sein.

C'est un choix qui est personnel et il n'y a pas de mauvaise maman. Certaines, pour des raisons médicales ou certains antécédents ne pourront ou ne voudront pas allaiter au sein, et pour autant elles ne doivent pas se sentir jugées ou rabaissées. Il n'y a pas de team "allaitement" et "biberon".

Vous ne serez pas une mère égoïste parce que vous aurez choisi la solution du sein, ni une mère indigne parce que vous aurez opté pour le biberon.

Écoutez-vous, faites-vous confiance et gardez en tête que le plus important pour bébé, c'est votre amour et votre épanouissement.

Je vous embrasse,

Jenny.





Crédits photos :
Photo de couverture
Photo 1
Photo 2
Photo 3
Photo 4
Photo 5
Photo 6
Photo 7

Sources :
Remboursement du tire-lait - CMonAssurance
Lait de vache VS lait de chèvre - MagicMaman
Laits végétaux : quelles alternatives - MagicMaman
Les meilleurs laits infantiles 2018-2019 - TestsEtConseils


Allaitement : biberon, sein ou tire-lait ?

1



Depuis quelques mois maintenant, mes tiroirs de salle de bain sont véritablement désengorgés. Je suis passée d'une consommation et un stockage excessif dans 4 tiroirs immenses à une trousse de toilette compacte et toujours prête à être emmenée en roadtrip (bon OK j'ai encore un mini tiroir avec des produits auxquels je n'ai pas pu dire adieu, des pièces magnifiques et qui ne me servent qu'occasionnellement).

Mais au quotidien, je ne me maquille que très peu désormais, et je n'ai donc gardé que le strict minimum. Avec la grossesse j'ai du ajouter un ou deux produits supplémentaires, l'occasion pour moi de faire un point sur ce que j'utilise dorénavant.

LES SOINS


Au quotidien : 


     > Soin de jour 24h Nourrissant Nivéa
Tous les jours, j'utilise la crème de jour NIVEA au beurre de karité, nourrissante, pour peaux sèches (car oui, maintenant j'ai la peau sèche ...!). Avec un FPS de 15, elle est suffisante pour une protection solaire quotidienne, mais trop juste pour une exposition prolongée. Côté hydratation elle est top, elle s'applique et sèche rapidement, et fait une très bonne base pour appliquer son makeup ensuite. Elle apaise la peau si celle-ci a tendance à réagir et laisse une pellicule toute douce.

Son petit format de 50ml permet de la trimbaler n'importe où et son odeur est emblématique :)


     > Huile anti-vergetures Bi-Oil
Avec la grossesse et ayant une peau très très sujette aux vergetures, j'ai rapidement investi dans l'huile Bi-Oil qui m'avait été chaudement recommandée. Je l'applique tous les soirs, en massage après la douche, sur le ventre, les hanches et la poitrine. Cela n'a pas empêchée la peau de craquer sur la poitrine, car cette huile ne peut s'appliquer qu'après le 3ème mois. Or ma poitrine a doublé de volume dès le départ ... Donc trop tard... ! Mais je continue l'application car cela permettra de les estomper à défaut de les supprimer.

Côté produit, j'aime le packaging grand format et l'embout (tel un bouchon d'huile), très facile à verser dans le creux de la main et à utiliser.

L'odeur n'est pas particulièrement désagréable, par contre il est vrai que la matière ne pénètre pas très rapidement dans la peau, et il faut un temps de séchage non des moindres avant de s'habiller...

C'est pourquoi depuis 2-3 jours j'en teste une nouvelle, l'huile anti-vergetures de Mustela. Je préfère son odeur et sa matière plus rapide à sécher, par contre le flacon pompe est un enfer (un million de pompes avant d'avoir assez d'huile dans le creux de la main...!)


1 fois par mois :


     > Masque PureActive Charbon de Garnier
Une fois par mois environ, j'utilise le masque peel-off anti-points noirs au charbon Garnier Skin Active. Non pas parce que j'ai beaucoup de points noirs, mais simplement parce que j'adore ce genre de masque... Même si avec la grossesse j'ai très largement espacé les applications, il reste intégré dans ma routine.

Je l'applique au pinceau sur le nez et le menton, patiente 15-20 minutes le temps que la matière sèche, puis je la retire très facilement avec les doigts. Si besoin je rince les éventuels résidus à l'eau tiède. La matière est très "élastique" et n'est pas très facile à prendre en main au départ, mais le coup de main vient vite :)





LE MAKE-UP


Le teint :



     > Base Pores No More de Dr Brandt
Exit base matifiante, fond de teint, bronzer et enlumineur et bonjour le strict nécessaire ! Je commence en appliquant un flouteur de pores, le plus efficace et le plus agréable que j'ai pu tester, le Pores No More de Dr Brandt. Je vous en avais déjà parlé et ce produit fait parti des survivors de mon époque blogueuse ^^ La revue complète c'est ici.


     > Anticernes Double Wear d'Estée Lauder
Ensuite, j'applique un anti-cernes qui n'est plus le plus adapté ni mon préféré depuis que ma peau a changé, mais qui fait bien son boulot (bon en réalité j'attends qu'il soit terminé pour en changer). Il s'agit du DoubleWear d'Estée Lauder. Il dispose d'un pinceau mousse pour l'application, très rapide et facile. La matière est assez épaisse mais permet une couvrance extrême (à bannir pour les peaux sèches, sensibles et matures). Je l'étire sur mes cernes avec un beauty blender, parfait pour cette zone du visage (on étale pas avec une truelle la matière à apprivoiser...).


     > Poudre Universelle Libre Chanel
Un voile de poudre libre Chanel sur l'ensemble pour fixer et unifier légèrement. Cette poudre n'était pas faite pour ma peau grasse, mais, merci la grossesse, parfaite pour ma peau sèche. Elle est très légère et tellement douce qu'elle laisse la peau toute veloutée et le tout quasiment invisible à l'oeil nu. Son maxi format est peu pratique à trimbaler, mais s'avère par contre très rentable...! Cela fait des mois que je l'utilise quotidiennement et je n'en vois toujours pas la fin.


     > Terracotta Joli Teint Guerlain
Pour les grandes occasions, je rajoute la Terracotta Joli Teint de Guerlain en teinte 02 Naturel blondes sur mes pommettes pour donner un effet bonne mine et un peu plus sophistiqué. Pareil, je vous avais fait une revue complète que vous pouvez retrouver ici, si vous souhaitez plus d'infos :)

Le regard :



     > Crayon à sourcil Yves Rocher
Pour mes sourcils, ayant terminé mes Goof Proof pencil de Benefit (que j'aimais beaucoup il est vrai), j'ai eu l'occasion de tester le crayon à sourcil d'Yves Rocher. Cela fait plus d'un an que je l'utilise et il n'est toujours pas terminé... Vu son mini prix, je suis ravie. La tenue n'est pas aussi fiable que le Benefit, mais peu importe, il n'y a que moi qui m'en rend compte finalement.

     > Crayon Kohl Kajal Scandal'Eyes 24H Rimmel
Ensuite j'applique un trait de crayon Kôhl Kajal Scandaleyes de Rimmel sur la muqueuse supérieure des yeux (pour foncer le regard et accentuer le ras de cil supérieur). Ce crayon est mon favoris depuis des années, je ne lui trouve aucun équivalent. Le noir est extrême au premier passage, la tenue est irréprochable et la mine très douce. Bonus pour son mini prix !

     > Tattoo Liner Kat Von D
Je souligne mon ras de cil supérieur avec un trait de liner, là aussi c'est le Tattoo Liner de Kat Von D qui fait aussi parti des survivors de mon époque blogueuse beauté. Depuis des années c'est mon favoris, sur tous les plans : le pinceau est hyper pratique à utiliser, la matière est intense et le fini parfaitement mat. Le tracé se corrige très facilement au doigt dès les 1ères secondes, puis restera en place sans bouger pendant toute la journée et la soirée. La revue complète et détaillée c'est par ici.

     > Mascara Pump'N'Volume Dior
Enfin, je termine mon makeup avec mon mascara chouchou, le Pump'n'volume de Dior et son flacon ramollit qui permet de presser la matière avant de l'utiliser. Les cils sont allongés, sans paquets ni effet pattes de mouches. Son prix peut refroidir et vous pouvez lui préférer le mascara volume 360° d'Yves Rocher, qui fait aussi parti de mes favoris en alternance lorsque le Dior est terminé (et que ce n'est pas encore mon anniversaire ou Noël ... :) #mercichaton). C'est le meilleur rapport qualité/prix que j'ai pu tester, il allonge parfaitement sans paquets et apporte beaucoup de volume. Il faut simplement mettre plusieurs couches pour arriver à un résultat aussi parfait que le Dior :)



Ces produits sont donc mes "indispensables" et vraiment ceux que je considère comme la crème de la crème de tout ce que j'ai pu tester sur le marché lorsque j'étais blogueuse beauté (mis à part l'anticernes). Ce sont les meilleurs rapports qualité/prix que je connaisse et j'en suis ravie.

Il me reste également un fond de teint, là aussi pour les grandes occasions, c'est le fond de teint fluide Ultra HD de MakeUpForEver, qui ne convenait pas à ma peau grasse mais qui convient parfaitement aujourd'hui. Couvrance légère à moyenne, fini invisible et matière très fluide. Je le porte de temps en temps lorsque j'ai envie d'être un peu plus sophistiquée...




Pour trouver ces produits :


     > Soin de jour 24h Nourrissant Nivéa : environ 5 € les 50ml en grandes surfaces
     > Huile anti-vergetures Bi-Oil : environ 20 € en pharmacie et parapharmacie
     > Masque PureActive Charbon de Garnier : environ 5 € les 50ml en grandes surfaces
     > Base Pores No More de Dr Brandt : 47,99 € les 30ml chez Sephora
     > Anticernes Double Wear d'Estée Lauder : 30 € les 6ml en parfumeries
     > Poudre Universelle Libre Chanel : 49 € les 30g en parfumeries
     > Terracotta Joli Teint poudre duo Guerlain : 49 € les 10g en parfumeries
     > Crayon à sourcil Yves Rocher : 9,90 € chez Yves Rocher (4,95€ avec la carte)
     > Crayon Kohl Kajal Scandal'Eyes 24H Rimmel : environ 6 € en grandes surfaces
     > Tattoo Liner Kat Von D : 19,90 € chez Sephora
     > Mascara Pump'N'Volume Dior : 34 € en parfumeries
     > Mascara Volume 360° Yves Rocher : 15 € chez Yves Rocher (7,50€ avec la carte)



J'espère que vous aimez cette petite routine, et je vous embrasse,

Jenny.

Soins & MakeUp de grossesse pour les minimalistes !

1


Organiser l'arrivée d'un bébé lorsqu'on est minimaliste, c'est souvent compliqué car on a vite peur de se retrouver submergé et enseveli sous les achats inutiles et encombrants. Et bien entendu on ne peut pas compter sur les enseignes pour faire nos choix, car les professionnels du marketing sont très forts pour nous convaincre que tout est indispensable et absolument nécessaire pour que bébé soit heureux.

Or les premiers mois, les seules choses dont bébé a véritablement besoin c'est :

- de l'amour
- manger
- dormir
- s'habiller
- être propre

A partir du moment où ces besoins sont respectés, je pense que le plus dur reste de catégoriser l'indispensable du superflus. En réalité, bébé peut dormir presque n'importe où, il ne se servira pas de ses doudous ou jeux avant un certain temps, et ne se souciera pas d'avoir un tipi trop canon dans sa chambre, parmi les tonnes et les tonnes de vêtements. (Bon ok souvent ça fait plus plaisir aux parents...).

Notre appartement reste un petit appartement, parfait pour une vie à deux, mais qui n'était pas prévu pour accueillir un bébé en tout cas si rapidement. Ce type d’événement est déjà un tel chamboulement que j'ai peur que l'on se retrouve envahis par les affaires de bébé, et que notre équilibre minimaliste soit perturbé, en plus de nos nuits.



J'ai donc potassé sur le net, sur Youtube, Pinterest pour réduire les achats de bébé au minimum indispensable, et ne pas acheter de choses qui s'avèrent finalement inutiles. En comparant tous les avis de mamans, j'ai croisé toutes les infos et voici donc, notre "liste de naissance" minimaliste.

PRODUITS DE SOIN :

- 1 tétine
- 2-3 serviettes à capuche (pour la sortie de bain)
- Baignoire pour bébé
- Aspirateur nasal
- Brosse/peigne pour cheveux
- Coupe-ongles
- Savon bébé

ALLAITEMENT AU BIBERON :

- 10 bavoirs
- 2 biberons + 2 tétines
- Lait en poudre

CHANGER LES COUCHES :

- Cotons ou lingettes lavables
- Couches naissance (jetables au moins au départ...)
- Liniment
- Matelas à langer

VÊTEMENTS :

- 10 bodys
- 10 pyjamas
- 2 gilets
- 2 bonnets
- 2 couvertures
- 2 gigoteuses
- 1 manteau
- 5 langes

MEUBLES :

- Transat / tapis d'éveil ou plaids épais
- Table à langer

JOUETS :

- Doudou

VOYAGE / TRANSPORT :

- Sac à langer
- Cosy (qui servira de lit les premiers mois)
- Lit parapluie
- Siège auto
- Poussette



Cette liste peut encore évoluer mais je pense que pour les premiers mois, elle sera suffisante. Évidemment en fonction de bébé, nous devrons l'adapter, notamment pour les produits soins, le changement de couches et les vêtements.

A toutes les mamans, pensez-vous que j'oublie des choses ou au contraire que la liste peut encore être réduite ??

Je ferai sûrement une mise à jour quelques mois après la naissance, avec l'expérience, pour confirmer ou faire des changements suite à l'arrivée de bébé.

Bises à toutes !

Jenny.





Crédits Photos :
v.ivash via Freepik
[Maternité] La liste de naissance minimaliste

1

© My Fair Jenny. Design by MangoBlogs.